Publicité

Thomas Pesquet accompagne Emmanuel Macron en Inde, voici pourquoi

Pourquoi Emmanuel Macron a emmené Thomas Pesquet avec lui en Inde
MONEY SHARMA / AFP Pourquoi Emmanuel Macron a emmené Thomas Pesquet avec lui en Inde

INDE - Pour son voyage en Inde ce jeudi 25 janvier, Emmanuel Macron est arrivé bien entouré. Au sein de sa délégation officielle qui compte notamment la ministre de la Culture Rachida Dati, le ministre des Armées Sébastien Lecornu et le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné, un nom bien apprécié des Français figure sur la liste : Thomas Pesquet.

En Inde, Macron rend visite à Modi, un Premier ministre nationaliste en campagne

L’astronaute accompagne les deux dirigeants pour la visite d’un observatoire astronomique du XVIIIe siècle. Mais pourquoi faire venir le spationaute en Inde ? Selon l’Élysée, sa présence rappelle les nombreux partenariats entre la France et l’Inde dans le domaine spatial, en particulier satellitaire.

Or, cette visite diplomatique a pour but de consolider « un partenariat stratégique sur trois piliers principaux », explique l’entourage du président. Un premier qui porte d’abord sur les questions de sécurité et de souveraineté, le deuxième sur la défense et le troisième sur le cyber et le spatial.

Sur ce dernier point, l’Élysée rappelle que la France et l’Inde partagent de nombreux programmes. Ainsi, par sa présence, Thomas Pesquet représente l’intérêt français dans ce domaine-là et ses enjeux « aussi bien en termes de lanceurs, d’exploration, de vols habités que de surveillance maritime. »

Construire des satellites ensemble

Parmi les programmes en commun avec l’Inde, on peut compter le programme de recherche sur l’environnement notamment et les deux nations ont en commun trois satellites de surveillance du climat en orbite.

Ils développent également ensemble le satellite Trishna, dont le lancement est prévu en 2026. Celui-ci recueillera des images de la surface terrestre dans le domaine infrarouge thermique avec une résolution et une fréquence de revisite (passage devant le même point de la Terre) inégalées, explique le Cnes.

Déjà en juillet, lors de la visite de Narendra Modi à Paris pour le 14 Juillet, les deux dirigeants avaient officialisé le déploiement d’un système franco-indien de surveillance maritime. « Celui-ci comprend le projet d’une constellation de 10 à 12 satellites qui constituera le premier système au monde de gestion en continu du trafic maritime par satellite », rappelle au média Usine Nouvelle Mathieu Weiss, le représentant du Cnes en Inde depuis environ dix ans.

La propulsion des lanceurs ou leur réutilisation est également un domaine dans lequel l’Inde et la France voudraient coopérer. La collaboration entre les deux pays n’est pas récente puisque cela fait 60 ans que le premier accord spatial a été passé entre les deux… à l’époque de Charles De Gaulle et Nehru.

À voir également sur Le HuffPost :

Le Japon a fait appel au fabricant des jouets Pokémon pour sa mission sur la Lune

La sonde japonaise Slim est arrivée sur la Lune, mais il y a un problème