Publicité

Pourquoi la solitude frappe tant de jeunes ?

Selon une étude de l'Ifop, 62 % des 18-24 ans se sentent régulièrement seuls.  - Credit:Gabrielle CEZARD/SIPA
Selon une étude de l'Ifop, 62 % des 18-24 ans se sentent régulièrement seuls. - Credit:Gabrielle CEZARD/SIPA

Longtemps perçue comme l'apanage des plus âgés, la solitude frappe aussi les jeunes. D'après une étude Flashs de l'Ifop, près de 62 % des 18-24 ans se sentent régulièrement seuls, contre 37 % des 65 ans et plus. Ce sondage, paru le mardi 23 janvier à l'occasion de la Journée mondiale des solitudes, souligne que plus de quatre Français sur dix (44 %) se sentent seuls.
Du côté des associations, cette journée est l'occasion de mettre en lumière ce problème souvent invisibilisé. Mise en place en 2018 par l'association Astrée, elle a pour but de sensibiliser le plus grand nombre de personnes et les pouvoirs publics à la question des solitudes. Pour Gentiana Malo, déléguée générale d'Astrée, de tels chiffres concernant les jeunes s'expliquent par « toute la nouvelle forme moderne d'organisation de la société qui limite nos contacts au quotidien ». Interview.

Le Point : Quelles sont les actions d'Astrée pour lutter contre les solitudes ?

Gentiana Malo : Depuis 1987, nous cherchons à restaurer le lien social en faisant en sorte que les gens soient écoutés et puissent prendre des forces par eux-mêmes pour gagner en autonomie. Ce sont 602 bénévoles qui agissent, localisés dans nos 20 antennes en France. Nous avons d'abord mis en place un accompagnement individualisé, un suivi d'une heure et demie par semaine, pendant un an. Il y a aussi l'accompagnement des personnes qui sont en isolement social, après une hospitalisation par exemple. Depuis 2013, nous appliquons un p [...] Lire la suite