Publicité

Pourquoi Saint-Marin peut espérer mettre fin à sa série de 20 ans sans victoire

Alors peut-être… Pour la première fois en près de vingt ans, Saint-Marin va peut-être regoûter aux joies de la victoire. Dernière du classement Fifa et actuellement 210e mondiale, l’équipe nationale de la république italienne va tenter de remporter un premier match depuis le 28 avril 2004 et son unique succès contre le Liechtenstein (1-0).

Près de deux décennies plus tard, le héros local Andrea Selva pourrait donc trouver son successeur avec un nouveau joueur capable d’offrir la victoire au micro-état juché au cœur de la péninsule italienne. Et pour cause, Saint-Marin affronte à domicile (20h45) la sélection de Saint-Christophe-et-Nièves (Saint-Kitts-et-Nevis pour les amateurs d'athlétisme) en amical.

Une chance unique pour Saint-Marin

Malgré les piètres performances de l’équipe dirigée par Roberto Cevoli, onze défaites consécutives depuis 2022 et aucune victoire depuis 2004, certains bookmakers anglo-saxons (en France, pas de trace du match sur les principaux sites) font de Saint-Marin le favori de cette rencontre entre mal classés. Une petite surprise compte-tenu des résultats obtenus par la sélection européenne qui reste la pire équipe du classement Fifa depuis novembre 2023 et n’a plus intégré le top 200 depuis 2016.

C’est simple, Saint-Marin a perdu 192 de ses 201 matchs officiels dans son histoire. Parmi les motifs d’espoir, l’équipe locale a marqué dans trois matchs consécutifs pour la première fois de son histoire en octobre et novembre 2023.

Mais voilà, et c’est pour ça que Saint-Marin semble avoir ses chances ce mercredi, Saint-Christophe-et-Nièves ne va pas très bien en ce moment. Si la sélection caribéenne occupe actuellement le 147e rang du classement Fifa, elle reste sur une très lourde défaite contre la Guadeloupe (0-5) en novembre lors de la Ligue des nations B de la Concacaf en Amérique du Nord.

"Quelque chose dont on se souviendrait encore en 2050"

Méfiance tout de même puisque l’équipe de Saint-Christophe-et-Nièves a connu plusieurs belles séries avec notamment six matchs sans défaite (dont trois victoires sèches et deux autres acquises aux tirs au but) entre juin 2022 et juin 2023. Pas forcément de quoi ébranler l’objectif du capitaine saint-marinais, Matteo Vitaioli.

"Cela signifierait faire partie de l'histoire de l'équipe nationale de mon pays, c'est donc l'objectif ultime", a ainsi glissé le joueur de 34 ans auprès de la BBC au sujet d’une éventuelle victoire. "Cela représente une chance unique de laisser une trace, quelque chose qui ne peut pas être perdu. Ce serait quelque chose dont on se souviendrait encore en 2050 et même au-delà parce qu’il n’y a eu que si peu de victoires."

Une seule pour être exacte, il y a bientôt vingt ans. Et puis si Saint-Marin n’y arrive pas ce mercredi, l’équipe locale disposera d’une nouvelle opportunité dimanche. Toujours devant son public et toujours contre Saint-Christophe-et-Nièves. Ensuite, mais ça semble plus improbable, il faudrait attendre le mois de juin et des duels contre la Slovaquie et Chypre pour espérer mettre fin à la malédiction. En clair, c’est un peu cette semaine ou jamais pour la plus vielle république au monde.

Article original publié sur RMC Sport