Publicité

Pourquoi porte-t-on du vert lors de la Saint-Patrick ?

À la Saint-Patrick, le vert est à la fête. Mais pourquoi ? (Getty)
À la Saint-Patrick, le vert est à la fête. Mais pourquoi ? (Getty)

Célébrée chaque 17 mars dans le monde entier et plus particulièrement en Irlande, la Saint-Patrick est symbolisée par la couleur verte. On vous explique pourquoi.

La Saint-Patrick, fête chrétienne célébrant la mort du saint patron de l’Irlande, se déroule chaque année le 17 mars. Jour férié en Irlande, le Saint Patrick’s day est également fêtée dans de très nombreux pays du monde. Des célébrations lors desquelles la bière coule à flots et de nombreuses parades sont organisées (du moins, dans le monde d'avant). À cette occasion, les participants ont pour coutume de porter un trèfle à leur boutonnière et plus généralement de s’habiller en vert, ou de porter au moins un vêtement de cette couleur. Pourtant, il est intéressant de savoir que le vert n’était à la base pas la couleur qui symbolisait la fête.

Le bleu, couleur historique de la Saint-Patrick

Si le 17 mars est sans doute la journée la plus verte de l’année, l’histoire aurait pu être bien différente. De nombreux historiens affirment ainsi que la couleur bleue était initialement associée à la Saint-Patrick. Pendant plusieurs siècles, le bleu était en effet la couleur de l’Irlande. Cette couleur orne d’ailleurs toujours les armoiries du pays, derrière la harpe de Brian Boru.

Les armoiries de l’Irlande (DR)
Les armoiries de l’Irlande (DR)

Il existe également une nuance de bleu, plus clair, qu’on appelle le bleu de Saint-Patrick. On le retrouve aussi sur les brassards et drapeaux de l’Irish Citizen Army, créée au début du siècle dernier. Mais alors pourquoi ne portons-nous donc pas de bleu lors de la fête de la Saint-Patrick ? Principalement pour des raisons historiques et politiques.

Passage du bleu au vert

Surnommée l’Île d’Émeraude en raison de ses magnifiques paysages verts, l’Irlande a vu cette couleur prendre une grande importance à la fin du XVIIIe siècle. C’est en 1798 que l’on observe les prémices de ce changement. L’Irlande, alors dirigée majoritairement par une classe protestante, était composée en majeure partie de catholiques dont les droits étaient encore très restreints. La société des Irlandais unis, une organisation notamment inspirée par la Révolution française, déclencha la rébellion irlandaise de 1798 dans l’espoir de mettre fin à la domination britannique sur le pays et de créer une république indépendante. Le trèfle et l’utilisation du vert devinrent alors un véritable symbole de soutien aux indépendantistes. Le drapeau déployé par le mouvement représente d’ailleurs une harpe en or, sur fond vert. Datée de cette époque, la ballade “The Wearing of the Green” raconte la répression britannique que subissaient nationalistes irlandais.

Si le mouvement n’obtint pas gain de cause, le vert prit au fil du temps la place du bleu lors des célébrations de la Saint-Patrick. Le drapeau officiel de l’Irlande adopté lors de sa déclaration d’indépendance en 1919 montre l’importance du vert dans le pays, couleur emblématique du mouvement catholique de libération nationale.

Le drapeau de l’Irlande (Getty)
Le drapeau de l’Irlande (Getty)

De nos jours, la Saint-Patrick reste un événement religieux mais surtout festif où les participants portent en très grande majorité des vêtements verts, quelles que soient leurs croyances.

Ce contenu peut également vous intéresser :