Publicité

Pourquoi Nantes arbore-t-elle le drapeau nazi ?

Pourquoi Nantes arbore-t-elle le drapeau nazi ?

Vous avez peut-être déjà vu certaines de ces images circuler sur X: la tristement fameuse croix gammée sur une banderole rouge qui tombe du toit du théâtre Graslin.

Certaines photos montrent des voitures anciennes, tandis que d'autres semblent représenter des soldats nazis (avec la croix gammée recouverte).

Ce n'est pas de l'IA, on pourrait donc penser qu'il s'agit d'un événement tout droit sorti d'un drame historique.

Et bien, c'est le cas.

La société de production Rezo Productions a tourné sa nouvelle série fantastique, intitulée "Deep", à Nantes.

Située en 1941, la série raconte l'histoire d'une France récemment occupée qui découvre que le Troisième Reich a mis au point un nouveau type de sous-marin... mais qu'il s'agit en fait d'une machine à remonter le temps.

Plusieurs indices prouvent que les drapeaux nazis de Nantes faisaient partie d'un décor de cinéma.

Jetez un coup d'œil à certaines photos - vous pouvez clairement voir des équipes de tournage, des éclairages et des grues sur certaines prises de vue.

Une recherche rapide sur Google permet également de constater que cette affaire est largement relayée par les médias français.

Certains servent d'avertissement pour que les gens soient conscients de ce qui se passe.

D'autres rapportent les réactions des citoyens.

Pour faire bonne mesure, nous avons pris contact avec la mairie de Nantes, qui nous a confirmé qu'il y avait bien un tournage.

L'occupation nazie fait partie intégrante de l'histoire de Nantes.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes entrent dans la ville et la conquièrent en juin 1940.

Des camps de prisonniers de guerre sont installés autour de Nantes, mais la ville sert également de base aux petits groupes de résistants.

L'exécution de 48 civils en 1941, en représailles à l'assassinat de l'officier allemand Karl Hotz, constitue un moment clé de l'occupation de Nantes par les nazis.

Ils sont connus sous le nom des "50 otages", car les nazis prévoyaient à l'origine d'en tuer 50.