Pourquoi l'Inde veut boycotter Spider-Man

M. R.
·2 min de lecture
L'acteur britannique Tom Holland lors de l'avant-première du film
L'acteur britannique Tom Holland lors de l'avant-première du film

L'acteur britannique Tom Holland, qui incarne Spider-Man à l'écran, s'est retrouvé au coeur d'une tempête sur Twitter en Inde pour un commentaire moqueur envers le Premier ministre Narendra Modi... publié par un homonyme.

L'historien britannique Tom Holland, utilisant sur le réseau social le pseudonyme @holland_tom, a raillé mercredi le Premier ministre indien, après qu'un immense stade de cricket a été renommé en son honneur.

"Je suis un grand admirateur de la modestie dont Modi a fait preuve en donnant son nom au plus grand stade de cricket du monde", a-t-il moqué sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La publication a provoqué des réactions outrées en Inde, où certains ont confondu ce compte Twitter avec celui d'un autre Tom Holland: le célèbre acteur de 24 ans incarnant Spider-Man dans la série de films des studios Marvel, dont le pseudonyme est @TomHolland1996.

#BoycottSpiderMan

Le hashtag #BoycottSpiderMan est vite devenu populaire dans ce pays d'1,3 milliard d'habitants.

"C'est une affaire interne à l'Inde. Nous allons vous donner une leçon de vie. #boycottspiderman", a lancé un internaute.

"Vous qui conspirez contre le leader mondial (Modi). Attendez, la police de Delhi vient vous chercher", a écrit un autre.

Tom Holland, l'acteur, a été actif sur Twitter cette semaine, mais plutôt pour titiller ses fans au sujet des titres possibles pour le dernier film de la série.

Tom Holland, l'historien, s'est quant à lui excusé, en tweetant: "Oh là là, il semble que j'aie à moi seul détruit les perspectives du prochain Spider-Man en Inde."

"J'aurais dû me rappeler qu'un grand pouvoir implique de grandes responsabilités", a-t-il ajouté, reprenant une phrase culte de l'homme araignée.

Le stade d'Ahmedabad, dans l'Etat indien du Gujarat (ouest), a été renommé mercredi "Narendra Modi". Cette enceinte pouvant accueillir 110.000 spectateurs était l'un des projets phares de l'actuel Premier ministre lorsqu'il était à la tête de cet Etat.

Article original publié sur BFMTV.com