Publicité

Voici pourquoi la lame de la guillotine est inclinée

Elle a connu ses heures de gloire durant la Révolution française et a cessé de fonctionner en 1977 avec l'exécution de Hamida Djandoubi, dernier condamné à mort en France. “Made in France”, la guillotine fut inventée en 1789 par son concepteur éponyme, Joseph Ignace Guillotin, médecin de profession, député et secrétaire de l’assemblée nationale constituante de l’époque. Le principe ? Un instrument de décapitation, constitué d’une lourde lame qui s'abat en glissant entre deux montants verticaux et destiné à trancher la tête des condamnés à mort.

L’avantage de cette technique d'exécution tranchante et “révolutionnaire” ? Minimiser la souffrance du condamné puisque la section de la moelle épinière entraîne une perte de connaissance instantanée selon les experts médicaux. Alors que souffle sur le pays un vent de liberté et d’abolition des privilèges, la recherche d’égalité de droits se transpose jusque devant la mort. C’est sur ce principe que s’appuie Joseph Ignace Guillotin pour proposer son projet de réforme du droit pénal en 1789. Il souhaite que la loi soit égale pour tous, aussi bien quand elle punit que lorsqu’elle protège.

Il demande alors que « la décapitation fût le seul supplice adopté et qu'on cherchât une machine qui pût être substituée à la main du bourreau ». À l’époque, les ancêtres de la guillotine existent depuis plusieurs siècles, avec une technologie moins rodée. Guillotin souhaite mettre au point une machine particulièrement efficace avec le moins d’interventions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Depuis quand la ville de Lyon est-elle française ?
Est-ce que les gladiateurs étaient des esclaves ?
Épave du San Rosé : qui va récupérer le trésor de 20 milliards de dollars, trouvé près de la Colombie ?
Selon cet historien, on doit en finir avec la Françafrique !
L'influence insoupçonnée de la reine Catherine de Médicis sur la gastronomie française