Publicité

Pourquoi l’accès anticipé marche aussi bien dans le jeu vidéo

On n’imagine pas des spectateurs assister à un film avant qu’il soit terminé. Des sortes de projections tests existent bien, mais elles sont très confidentielles, rappelle The New York Times.

Mais certains jeux vidéo peuvent être découverts par des millions de joueurs avant même leur sortie officielle, poursuit le journal américain : “Durant les périodes d’accès anticipé [early access], les studios vendent à des joueurs ultramotivés un produit non fini – souvent au même prix qu’un titre complet – qui peut à la fois leur offrir un précieux retour d’expérience et leur rapporter de l’argent.”

“Baldur’s Gate 3” était disponible en accès anticipé depuis 2020, bien avant sa sortie officielle en 2023.. PHOTO Larian Studios
“Baldur’s Gate 3” était disponible en accès anticipé depuis 2020, bien avant sa sortie officielle en 2023.. PHOTO Larian Studios

Un exemple récent est Baldur’s Gate 3, l’un des plus grands succès de 2023 auprès de la critique comme du public.

Après trois ans d’accès anticipé, la sortie officielle “comprenait de nouvelles races et sous-classes, ainsi que des dizaines de sorts inédits”, précise The New York Times.

“Si un jeu n’est pas bon, autant le savoir le plus tôt possible, afin de pouvoir l’améliorer avant qu’il ne soit trop tard.”

Swen Vincke, patron des studios belges Larian à l’origine de “Baldur’s Gate 3”

Du côté des studios, surtout de taille modeste, le calcul est vite fait.

Non seulement ils économisent des coûts sur les phases de test, mais commercialiser un produit à l’avance permet aussi de financer sa finalisation.

Ainsi le studio français indépendant Hibernian Workshop “a réinvesti les 500 000 dollars que lui avaient rapportés les dix-neuf mois d’early access pour pouvoir sortir le jeu de fantasy roguelite [fondé sur l’exploration de donjons] Astral Ascent en novembre”, explique le quotidien américain.

La sortie en accès anticipé d’“Astral Ascent” a permis au studio français Hibernian Workshop de dégager environ 460 000 euros pour financer sa sortie officielle.. PHOTO Hibernian Workshop
La sortie en accès anticipé d’“Astral Ascent” a permis au studio français Hibernian Workshop de dégager environ 460 000 euros pour financer sa sortie officielle.. PHOTO Hibernian Workshop

Pour les joueurs, découvrir un titre de la sorte peut être l’occasion de soutenir les petits développeurs. Des jeux peuvent devenir populaires avant même leur sortie, à l’instar de Vampire Survivors.

Le New York Times a interrogé son créateur qui, après dix mois en accès anticipé, a multiplié les contenus disponibles (armes, personnages, niveaux). “À l’origine, Vampire Survivors n’était qu’un hobby. Dans mon esprit, il était bien moins ambitieux qu’il ne l’est devenu par la suite. J’ai été surpris et porté par l’accueil hyper positif qu’il a reçu.”

[...] Lire la suite sur Courrier international