Pourquoi la France n'exploite pas le gaz de schiste ?

Pixabay

La production de gaz de schiste est en effet une thématique très controversée, du fait de son impact environnemental. Pourtant, à l'heure de la crise énergétique majeure qui se déroule, certains s'interrogent sur la pertinence de cette solution. Car même si l'exploitation du gaz de schiste est aujourd'hui encore interdite en France, le pays en consomme. En effet, le GNL (gaz naturel liquéfié) que la France importe majoritairement des États-Unis, producteurs massifs, n'est autre que du gaz de schiste. De nombreux pays n'ont pas hésité à y recourir, et ce depuis de nombreuses années, voire des décennies. Les États-Unis, mais aussi la Chine, l'Argentine et l'Algérie, sont d’ailleurs les plus importants détenteurs de gaz de schiste.

Les gisements de gaz de schiste sont nombreux. Il en existe sur tous les continents, et ce gaz, au demeurant très controversé, constituerait un énorme potentiel de production. De quoi pallier une large part de source énergétique qui fait actuellement défaut, notamment suite à la fermeture du gaz russe. En dehors des pays cités précédemment et d'autres qui exploitent le gaz de schiste, de nombreux États hésitent aujourd'hui à suivre cette piste pour combler les stocks d'énergie qui diminuent de manière drastique. D'autres préfèrent orienter la réflexion vers les énergies renouvelables, non fossiles par définition, et dont l'exploitation a moins d’impact environnemental. La France, et l'Europe de manière plus générale envisagent d'ailleurs prioritairement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici la technique simple pour changer la langue sur Netflix
Comment faire baisser sa facture de gaz ?
2023, l'année de la fin des mots de passe ?
Voici comment faire pour repérer les numéros de démarchage téléphonique
Les séries télé, votre future plateforme de shopping ?