Publicité

Pourquoi certains bitcoins sont plus rares que d’autres ?

Vous voulez un bitcoin entier ? Il vous faudra 100 millions de satoshis. Aussi appelés « sats », les satoshis sont la plus petite division possible d’un bitcoin : ce sont, en quelque sorte, les centimes de la cryptomonnaie n°1. Ils tirent leur nom du créateur du bitcoin, Satoshi Nakamoto. Progressivement (et puisqu’il fallait bien trouver un nom) les utilisateurs l’ont spontanément adopté pour désigner les fractions de BTC. Un hommage au créateur du bitcoin dont l’identité reste encore à ce jour inconnue.

Un morceau d’histoire du bitcoin

En théorie, chaque satoshi est identique. Reposant sur l’algorithme de la blockchain, chacun de ces jetons numériques est équivalent, et peut donc s’échanger comme une monnaie. C’est le principe de fongibilité du bitcoin.

Mais alors, pourquoi certains satoshis sont plus rares que d’autres ? Quelque chose les distingue : ils sont horodatés. Leur date de création exacte est enregistrée dans l’immense registre partagé que constitue la blockchain. Ils possèdent ainsi leur propre signature numérique, en fonction de leur position dans les blocs. C’est grâce à ce numéro de série unique que l’on peut retrouver la provenance de chaque BTC.

C’est le cas des 10 000 jetons utilisés pour acheter les deux premières pizzas en bitcoin. Elles symbolisent la toute première transaction en cryptomonnaie dans le monde réel. Un magot qui vaudrait aujourd’hui 700 000 millions de dollars, et sans doute davantage,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Elizabeth dans Pirate des Caraibes // Source : Disney