Pourquoi la bronchiolite pourrait revenir plus fort l'hiver prochain

·2 min de lecture

Cette année, avec les gestes barrière, l'épidémie a été très limitée. Mais l'exemple de l'Australie interpelle Santé Publique France.

SCIENCES - Après un an de baisse de l’épidémie de bronchiolite, Santé publique France a mis en garde ce mercredi 8 septembre sur une résurgence plus marquée du virus au cours de l’automne-hiver 2022.

Cette maladie respiratoire très contagieuse touche principalement les enfants de moins de deux ans: 30% d’entre eux sont infectés chaque hiver note Santé Publique France (SPF), avec parfois des hospitalisations nécessaires. 

Dans son bilan annuel de surveillance hivernale 2020-2021, l’institut relève cependant un net recul de l’épidémie en France, avec “une amplitude très inférieure à celle de la saison précédente.” Une baisse qui s’explique grâce aux gestes barrières mis en place contre le coronavirus

Cette saison 33.971 passages aux urgences des moins de 2 ans ont concerné la bronchiolite, contre 56.427 sur la période 2019-200. La “tendance est en forte diminution par rapport aux précédentes saisons.” Le pic des hospitalisation ne dépasse pas les 2500, contre près de 5000 l’an passé.

Si ces chiffres sont évidemment de bonnes nouvelles, ils pourraient cependant laisser présager pire pour la saison prochaine. 

L’exemple australien

“Une épidémie de plus grande ampleur que celle observée chaque année est possible l’an prochain du fait de la moindre stimulation immunitaire induite par la faible circulation du virus cet hiver, dans un contexte de levée des mesures barrières”, alerte SPF.

L’institut français s’appuie sur l’exemple de l’Australien “qui a rapporté cet automne une épidémie d’intensité inhabituelle”.

Après une épidémie de faible ampleur en 2019-2020, année marquée par les confinements et la mise en place des gestes arrières, une forte augmentation du nombre de cas a été observée à une période qui coïncide avec l’assouplissement des restrictions contre le Covid-19. Dans la région de Brisbane, les données communiquées par le gouvernement montrent qu’entre janvier et mars 2021, un total de 2251 personnes ont contracté la bronchiolite. À la période en 2020, la région ne comptait que 591 cas.

Des études sont actuellement en cours pour comprendre le phénomène et vérifier les premières hypothèses scientifiques.

À voir également sur Le HuffPost: Polémique Maeva Ghennam: Marlène Schiappa saisit l’ordre des gynécologues

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles