Publicité

Pourquoi les arrondissements de Paris forment-ils un escargot ?

Paris fait partie des trois villes françaises, avec Lyon et Marseille, à se voir découpées en arrondissements, chacun avec sa propre mairie. Si pour les habitants de la capitale, il est très facile de se rappeler dans quel arrondissement se situe un quartier ou un monument, pour ceux qui n’y ont jamais mis les pieds, il y a de quoi se perdre. Il existe pourtant un moyen facile de les identifier : ils sont ordonnés de sorte à constituer une figure en forme d’escargot, chaque numéro d’arrondissement allant croissant à mesure qu’on s’éloigne du centre. Mais qu’est-ce qui explique cette étrange décision d’urbanisme ?

Paris n’a cependant pas été toujours divisée en arrondissements au cours de son histoire. Cette décision remonte en réalité à la Révolution française, alors que la capitale commence à dépasser les 100 000 habitants, rendant l’administration de la ville de plus en plus compliquée. Pour y remédier, le gouvernement révolutionnaire décide de créer 48 sous-divisions appelées "sections révolutionnaires". Cette démarche sera simplifiée par la suite sous la Convention avec la loi du 19 vendémiaire an IV (11 octobre 1795), qui découpe le territoire de Paris en douze arrondissements. Leur répartition est cependant différente à l’époque, la numérotation s’opérant d’ouest en est et du nord au sud.

En 1859, la ville de Paris s’agrandit après l’incorporation des faubourgs situés dans l’enceinte de Thiers et à l’intérieur du mur des Fermiers généraux. Le découpage en douze arrondissements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces communes françaises qui ont un maire mais pas d'habitant
Au Japon, Mcdonald's a sorti un parfum... à la frite !
Pourquoi le Bas-Rhin est-il en haut et le Haut-Rhin est en bas ?
Cette qualité, très recherchée chez un partenaire, pourrait se "transmettre"
Comment rattraper un plat trop salé ?