Pourquoi sommes-nous de plus en plus allergiques ?

IGOR STEVANOVIC / SCIENCE PHOTO / IST / SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 50% de la population mondiale sera allergique d’ici 2050, contre 25 à 30% aujourd’hui. Que cela concerne les allergies alimentaires, aux acariens ou encore au pollen, elles représentent un défi de santé publique important : comment expliquer ces émergences et comment les prendre en charge ?

La fréquence et la gravité des allergies est en augmentation constante ces dernières années, bien que leur impact reste souvent sous-estimé : en France, presque une personne sur deux considère qu’une allergie n’est pas une maladie. Pourtant, celles-ci peuvent impacter lourdement la qualité de vie et dans certains cas engager le pronostic vital. Elles représentent ainsi un véritable enjeu, et nécessitent d’être à la fois mieux comprises, anticipées et prises en charge. Un défi de taille, qui nécessite de repenser le système de santé afin de permettre une prise en charge des malades plus adaptée, aussi bien sur l’aspect préventif que curatif.

De plus en plus d’allergies alimentaires

Lait, œufs, gluten, poissons, soja, fruits à coques… Peut-être surveillez-vous la présence de ces allergènes dans vos aliments lorsque vous faites vos courses, ou quand vous choisissez un plat sur la carte du restaurant. Peut-être aussi que les denrées alimentaires auxquelles vous êtes allergique ne figurent pas parmi les 14 produits habituellement cités. Pourtant, ces dernières années, les allergies alimentaires ont tendance à augmenter et à se diversifier : lait de chèvre, sarrasin, sésame, pois, lentilles ou encore kiwis sont des allergènes de plus en plus fréquents alors qu’ils sont courants dans notre alimentation. En 20 ans, le nombre de chocs anaphylactiques (réactions généralisées potentiellement mortelles de l’organisme face à un allergène) a été multiplié par quatre. Autant de raisons pour lesquelles les professionnels de santé demandent à ce que ces nouveaux allergènes soient obligatoirement signalés sur les emballages de produits qui en contiennent, en plus des 14 autres déjà obligatoires. Ces émergences nécessitent une adaptation qui passe notamment par la réévaluation des normes actuelles.

Il existe plusieurs causes à ces allergies émergentes, bien que les mécanismes à leur origine représentent encore un vaste terrain d’étude auprès des chercheurs. Aliments ultra-transformés[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi