Publicité

Pourquoi Aïssam Medhem quitte Un si grand soleil (France 2) : "Tout le monde n’a pas la même vision du métier"

Pourquoi avoir décidé de quitter Un si grand soleil ?

C’est une volonté de ma part. Ça n’a pas été intellectualisé plus que ça. De manière générale, je vois les choses assez simplement. J’avais envie de tester mon quotidien sans cette série qui faisait partie de ma vie depuis cinq ans. C’est une idée qui m’est passée par la tête mais il n’y a pas de raisons particulières.

Les acteurs de séries quotidiennes disent que ne pas courir les rôles et avoir du travail à l’année est un luxe. Est-ce que vous avez hésité à quitter ce confort-là ?

Tout le monde n’a pas la même vision du métier. Je ne partage pas cette vision-là. Oui c’est un confort mais tout dépend des raisons qui nous poussent à faire ce métier. Je ne l’ai jamais fait pour faire la même chose pendant 30 ans. Donc non, je n’estime pas que c’est un luxe. C'est un gros privilège. C’est une chance qu’on m’a donnée et que j’ai saisie. J’ai essayé au maximum de rendre la confiance qu’on m’a donnée. Je suis parti quand j’ai estimé avoir envie de faire autre chose.

Quelle est justement votre vision du métier ?

C’est assez inexplicable… Dans ma famille, personne ne fait ce métier. Enfant, je regardais des films et ça me plaisait. J’ai dit à ma mère que j’avais envie de devenir comédien. Et je me suis lancé. Pour beaucoup, ce métier est une nécessité. Si ce n’est pas le cas, on ne se donne pas forcément les moyens de le faire. Si un acteur ne lâche rien pendant quarante ans sans avoir son nom en haut de l’affiche, c’est parce que c'est vital pour lui. C’est comme ça que je vois ce métier moi. Ça vient du cœur et de l’âme. La comédie, c’est essentiel à la joie de vivre et à l’épanouissement. Certaines personnes ont besoin de s’exprimer de cette manière-là pour être heureux.

À lire également

Frédéric Van Den Driessche (Un si grand soleil) à cœur ouvert sur son mariage : "Il y a eu des coups de canifs"

Quel regard portez-vous sur l’évolution de votre personnage Akim, qui a trouvé un sens à sa vie en devenant policier ?

C’est une vaste question ! J’ai un regard assez ému sur lui. Il est arrivé avec la même fragilité que moi qui était jeune comédien. Ave...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi