Publicité

Éoliennes : pourquoi tournent-elles même quand il n'y a pas de vent ?

L'éolienne utilise la force du vent pour générer de l'électricité qui est ensuite redistribuée sur le réseau. Cette redistribution se fait grâce à un transformateur présent à la base de la structure et relié au réseau électrique local. Pour que l'hélice puisse tourner et fournir de l'électricité aux habitations les plus proches, le vent doit souffler au minimum à 15 km/h. À noter que si la puissance du vent dépasse les 90 km/h, les éoliennes sont arrêtées pour éviter toute casse. Cependant, il peut arriver de voir des éoliennes tourner alors que le vent ne souffle pas. Cela rend leur utilisation et leur installation contestables par certains. Si les raisons ne sont pas clairement évoquées, il existe plusieurs théories qui peuvent justifier le mouvement des éoliennes lors des journées sans vent.

Il faut savoir qu'une éolienne n'est pas utilisable à vie. En moyenne, elles sont utilisées pendant 20 ans avant d'être démontées. Pour assurer un fonctionnement optimal, il arrive qu'un peu d'énergie soit injectée dans l'éolienne. Lors des périodes où le vent est plus faible, les équipes techniques peuvent effectuer des tests et des maintenances sur un parc éolien. Ils s'assurent alors que toutes les pièces sont encore en bon état avant de stopper l'hélice. De plus, le poids des pales fragilise le système de rotation. Les faire tourner alors qu'il n'y a pas de vent permet de réduire la pression exercée sur le système de rotation. Ainsi, il est possible de prolonger la durée de vie de l'éolienne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Climat : le niveau de neige chute dans les Alpes depuis 50 ans
Un nouveau nuage de sable du Sahara s'apprête à toucher la France
La France bat un record de sécheresse… en plein hiver
Les 10 régions de France les plus menacées par le changement climatique
Pollution : quel est le vrai impact de la réduction de la vitesse des voitures ?