Pour vivre plus vieux, mieux vaut manger 2 fruits et 3 légumes par jour

Ingrid Bernard
·3 min de lecture
Family preparing fresh salad in a garden

Une nouvelle étude américaine confirme les bénéfices des fruits et des légumes sur la santé. Il faudrait, dans l'idéal, manger deux portions de fruits et trois portions de légumes par jour.

"Pour votre santé, manger 5 fruits et légumes par jour", ne cesse de rappeler le Programme national nutrition santé (PNNS). Une nouvelle étude publiée ce lundi 3 mars dans l’American Heart Association confirme ces dires, précisant que manger deux portions de fruits et trois portions de légumes quotidiennement est probablement la quantité optimale pour la santé.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs américains ont analysé les données de deux études portant sur plus de 100 000 professionnels de santé qui ont été suivis jusqu’à 30 ans. Ils ont, par ailleurs, regroupé des données sur la consommation de fruits et de légumes provenant de 26 études issues de 29 pays d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Australie. Au total près de 2 millions de dossiers ont été compilés.

Il en ressort que la consommation quotidienne d’environ cinq portions de fruits et de légumes était associée au plus faible risque de décès. Ainsi, le risque de décès, toutes causes confondues, était réduit de 13% chez les participants qui mangeaient cinq portions de fruits et de légumes quotidiennement en comparaison à ceux qui n'en mangeaient que deux. Le risque de décès par maladie cardiovasculaire était inférieur de 12%, y compris les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Le risque de décès par cancer était inférieur de 10% et celui par maladie respiratoire, inférieur de 35%. Les chercheurs n’ont pas constaté d'avantage supplémentaire à la consommation de plus de cinq portions.

Tous les fruits et légumes n'ont pas les mêmes bénéfices

"Alors que des groupes comme l’American Heart Association préconisent de manger quatre à cinq portions de fruits et légumes par jour, les consommateurs reçoivent des messages incohérents sur ce qui définit l’apport quotidien optimal en fruits et légumes, comme la quantité recommandée et les aliments à inclure et à éviter dans ces portions", déclare Dong D. Wang, épidémiologiste, nutritionniste et membre de la Harvard Medical School et du Brigham and Women’s Hospital de Boston et auteur principal de l’étude.

Les chercheurs détaillent ainsi les "meilleurs" aliments pour la santé. Il s'agit des légumes à feuilles vertes, y compris les épinards, la laitue et le chou frisé, les fruits et les légumes riches en bêta-carotène et en vitamine C, tels que les agrumes, les baies et les carottes. Ils n’ont, en revanche, pas observé de réduction du risque de décès de toutes causes confondues ou de maladies chroniques spécifiques avec les féculents tels que les pois et le maïs, les jus de fruits et les pommes de terre.

Un coeur en bonne santé

"Notre analyse dans les deux cohortes américaines ont confirmé ces résultats. Ce qui démontre la plausibilité biologique de nos conclusions et suggère que ces résultats peuvent être appliqués à des populations plus larges", précise Dr Dong D. Wang avant de conclure : "Manger cinq fruits et légumes par jour offre probablement le plus d'avantages en termes de prévention des maladies chroniques majeures et constitue un apport relativement réalisable pour le grand public".

"Les fruits et légumes sont des sources de nutriments naturellement emballés qui peuvent être inclus dans la plupart des repas et des collations, et ils sont essentiels pour garder notre cœur et notre corps en bonne santé", affirme, de son côté, Anne Thorndike, M.D., M.P.H., présidente du comité de nutrition de l’American Heart Association et professeure agrégée de médecine à la Harvard Medical School de Boston. Elle recommande, par ailleurs, de remplir au moins la moitié de votre assiette avec des fruits et des légumes à chaque repas.

Notons toutefois une limite à cette étude qui est observationnelle. Difficile, donc, à ce stade d’établir un lien de cause à effet direct entre la consommation de fruits et de légumes et le risque de décès.

Ce contenu peut également vous intéresser :