Publicité

Poumon “en boulet de canon” : la conséquence terrible et méconnue du cancer des testicules

Messieurs, examinez régulièrement vos testicules. Comme le rappelle un médecin urgentiste, un ensemble de tumeurs peuvent se former dans les poumons si le cancer des testicules n’est pas décelé à temps.

Male doctor and testicular cancer patient are discussing about testicular cancer test report. Testicular cancer and prostate cancer concept.

On ne le dira jamais assez : l’autopalpation pourrait vous éviter bien des problèmes. En effet, un simple auto-examen de 10 secondes pourrait vous prévenir d’un cancer agressif des testicules qui pourrait, à terme, conduire à des tumeurs en forme de boulet de canon dans les poumons. Face à cette réalité, et après avoir vu le cas d’un jeune patient, le Dr Sam Ghali, un médecin urgentiste basé en Floride et dont les propos ont été relayés par le Daily mail, s’est emparé de Twitter pour avertir la population de ce risque mortel.

Comme il l’a expliqué dans un enregistrement vocal, le patient dont il s’est occupé, un homme d'une vingtaine d'années, s'était rendu à l'hôpital pour une toux persistante. Derrière son mal se cachait en réalité un cancer des testicules à un stade avancé qui s’était propagé à ses poumons. Sur la radiographie pulmonaire, de multiples excroissances sont apparues sous forme de taches troubles, un cas classique de "métastases en boulet de canon", a déclaré le Dr Ghali.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le cancer des testicules est le cancer le plus fréquent chez les jeunes hommes. Et il y a un signe qui doit alerter"

Être attentif aux premiers signes

"D’emblée, on remarque ces grandes lésions arrondies, très bien circonscrites dans les deux poumons. Il y en a tellement qu’on ne peut même pas tous les compter. C’est l’apparence classique de ce qu’on appelle les métastases en boulet de canon”, a-t-il expliqué tout en rappelant que ce phénomène peut résulter d’autres types de cancer, notamment du rein, du sein et du côlon.

Selon les chiffres rapportés par Santé publique France, en 2018, le nombre estimé de nouveaux cas de cancer du testicule était de 2 769 et le nombre estimé de décès, 86. Des chiffres qui pourraient être revus à la baisse car, comme le rappelle le mouvement "Movember", le cancer des testicules est un cancer hautement traitable et peut être efficacement traité et potentiellement guéri, s'il est diagnostiqué et traité au plus tôt.

Il est donc essentiel d’être attentif aux premiers signes. Ainsi, le moment idéal pour une autopalpation est à la sortie de la douche car la chaleur de l’eau a détendu la peau des bourses, ce qui facilite la palpation. Devant un miroir, il faut examiner les testicules l’un après l’autre en faisant rouler la glande entre le pouce et les quatre doigts. Les quatre doigts sont placés sous le testicule et le pouce au-dessus. Si vous ressentez une grosseur, une enflure ou une douleur, il est préférable d’aller rapidement consulter son médecin généraliste.

VIDÉO - Ségolène Puechlong sur le cancer testiculaire : "On garde sa fertilité après une ablation du testicule"