Comment le poulet a conquis le monde

Perle Guarino Vignon

Un modeste oiseau terrestre des forêts de Thaïlande est devenu en moins de 4000 ans l’espèce la plus répandue sur la planète. Les mystères de la dispersion du poulet commencent à être percés. Son succès doit tout à l’Homme.

Comment le pilon et le blanc ont-ils envahis nos assiettes ? D’où viennent les 80 milliards de poulets présents dans toutes les parties de la planète ? A quoi est dû l’extraordinaire succès d’une espèce dont les individus pèsent à eux seuls autant que tous les oiseaux du monde réunis ? C’est à cette délicate question que répond l’article fouillé que vient de publier les . "Nous avons revisité plus de 600 sites archéologiques dans 89 pays en ne se basant pas seulement sur l’analyse des couches géologiques donnant une date approximative des os retrouvés mais par une analyse directe par carbone 14", explique Ophélie Lebrasseur, chercheuse au Centre d’anthropobiologie et de génomiques de l’Université Paul Sabatier à Toulouse et co-auteur de l'article.

En premier lieu, ce travail règle son compte à quelques affirmations scientifiques mal étayées. Il faut dire que le sujet est ardu. L’intérêt pour les résidus d’ossements d’oiseaux présents sur les sites archéologiques est relativement récent et il y a donc peu d’éléments exploitables. La datation par l’âge des couches géologiques où sont découvertes les reliques (la taphonomie) est aléatoire et peu amener à des interprétations fausses sur les sites qui n’ont pas été fouillés finement. De plus, Gallus gallus peut facilement être confondu avec des cousins de leur famille des Phasianidae comme les faisans. Enfin, l’ancêtre de nos poulets, le coq doré, provient des forêts de Thaïlande où les sites archéologiques sont rares. Malgré ces obstacles, les auteurs sont formels. La Thaïlande est bien le pays d’origine de notre Gallus gallus domesticus et parmi les espèces du genre Gallus, Gallus spadiceus est, selon les analyses génétiques, bien le grand ancêtre. Exit donc les travaux datant de 1988 affirmant que le poulet provient du nord de la Chine et que sa domestication date de 8000 ans. "Il y fait bien trop froid pour cette espèce et nos analyses montrent qu’il y a eu confusion avec des faisans", dénonce Ophélie Lebrasseur. De [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles