Publicité

Possible inculpation de Trump, son camp dénonce des poursuites « politiques »

Des ténors républicains ont dénoncé dimanche un acharnement "politique" à l'encontre de Donald Trump, qui pourrait devenir le premier ancien président américain à être inculpé, les démocrates s'inquiétant eux que les appels à manifester du milliardaire ne conduisent à de nouvelles violences de la part de ses partisans.

À lire aussi Trump assure qu'il va être « arrêté » mardi et appelle à des manifestations

La possibilité d'une inculpation de Donald Trump s'est soudainement rapprochée depuis qu'il a été invité à témoigner dans l'affaire dite "Stormy Daniels", un possible signe que l'enquête du parquet de New York arrive à son terme. Elle concerne un paiement datant de 2016, pour acheter le silence de cette actrice pornographique sur une ancienne liaison supposée.

Samedi, l'ancien président républicain, qui est de nouveau candidat pour la présidentielle de 2024, a affirmé qu'il allait être "arrêté" mardi, et a appelé ses supporteurs à "sauver l'Amérique" et à "manifester".

Dans la foulée, de nombreux républicains ont pris sa défense, au premier rang desquels le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, qui a dénoncé un "abus de pouvoir" de la part du procureur de l'Etat de New York pour Manhattan, Alvin Bragg.

Les Américains ont un droit constitutionnel à se rassembler pacifiquement

Donald Trump

Même l'ancien vice-président Mike Pence, qui s'est pourtant désolidarisé de Donald Trump après l'attaque du Capitole par ses partisans le 6 janvier...


Lire la suite sur ParisMatch