Publicité

Le Portugal, un modèle à suivre dans la production d’énergie verte

Une récente performance énergétique “a une fois de plus placé le Portugal sous les projecteurs des médias internationaux, faisant du pays un exemple à suivre de près dans le processus de décarbonation”, constatait Público le lundi 4 décembre, en marge de la COP28, la 28e Conférence des Nations unies sur le changement climatique, qui se déroule jusqu’au 12 décembre à Dubaï.

Durant plus de six jours, en effet, du 31 octobre au 6 novembre, la production d’énergie renouvelable au Portugal a atteint un nouveau sommet – 1 102 gigawattheures (GWh) – , dépassant de 262 GWh les besoins de consommation de ce pays de 10 millions d’habitants (840 GWh) pendant cette période de cent quarante-neuf heures. Le précédent record était de cent trente et une heures, enregistré en 2019.

Cet exemple portugais du 100 % renouvelable pourrait inspirer bon nombre des 70 000 participants, dont 180 chefs d’État et de gouvernement, attendus aux Émirats arabes unis pour la COP28. D’autant que son président, Sultan Al-Jaber, appelle à tripler la capacité mondiale des énergies renouvelables d’ici à 2030. Un vœu partagé par l’Union européenne et les États-Unis pour atteindre les objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Objectif : 85 % de l’électricité d’origine renouvelable

Le solaire et l’éolien représenteraient la très grande majorité de ce déploiement. Deux secteurs déjà développés au Portugal, dont la production d’électricité est l’une des plus décarbonées en Europe. Et le petit pays ibérique s’emploie à rester à la pointe dans ce domaine, selon Público :

“Dans six ans, 85 % de l’électricité consommée au Portugal devrait être d’origine renouvelable, contre environ 60 % aujourd’hui (dans des conditions météorologiques moyennes).”

Selon REN (Redes Energéticas Nacionais), le gestionnaire du réseau de l’énergie portugaise, l’année dernière l’énergie éolienne a représenté 25 % de la consommation, l’hydroélectricité 13 %, la biomasse 7 % et le solaire 5 %. Cette année, entre janvier et octobre, le poids des énergies renouvelables dans la consommation a été de 56 %.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :