Publicité

« Portal Kombat », l’outil russe pour manipuler l’opinion en Europe

Près de 200 sites Web russes ont été utilisés depuis 2022 pour tenter de désinformer sur la guerre en Ukraine.  - Credit:Annette Riedl / dpa / Annette Riedl/dpa
Près de 200 sites Web russes ont été utilisés depuis 2022 pour tenter de désinformer sur la guerre en Ukraine. - Credit:Annette Riedl / dpa / Annette Riedl/dpa

De la désinformation, massive et organisée, via des dizaines de sites russes. Dans la guerre informationnelle qui oppose la France à d'autres puissances étrangères, un nouveau dispositif vient d'être mis au jour. Il s'agit d'un réseau de portails d'information numérique riche de 193 sites destinés à promouvoir massivement le point de vue russe sur la guerre en Ukraine. Les autorités françaises, qui le dévoilent ce lundi, l'ont surnommé « Portal Kombat » en référence au jeu vidéo Mortal Kombat.

Ce portail « offensif » est détecté en septembre 2023 par les équipes du service gouvernemental Viginum. Selon leur analyse, qui court jusqu'à décembre 2023, ces sites ont été créés par un acteur privé russe dès 2013. Ces sites prétendent couvrir l'actualité russe et ukrainienne de façon badine. En réalité, ils diffusent surtout des informations très orientées sur des villes ciblées avec précision, à la frontière entre la Russie et l'Ukraine, par exemple. Ces sites « dormants » ont été soudainement réactivés et musclés en 2022 dès le lendemain de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ils ont alors réorienté leur activité vers les territoires ukrainiens occupés, puis vers l'Europe, en particulier la France, l'Allemagne et la Pologne (pays connus pour soutenir l'Ukraine dans ce conflit) en diffusant des fake news sur le conflit ukrainien.

À LIRE AUSSI Azerbaïdjan : Ilham Aliev, le dictateur qui veut déstabiliser la FranceSelon Viginum, les sites de Portal Kombat ne prod [...] Lire la suite