Pollution lumineuse : la nuit, le ciel est deux fois moins obscur qu’il y a 8 ans

pixabay

Il va falloir s’habituer à des nuits sans étoiles. Selon une étude germano-américaine publiée le 19 janvier de la revue Science, la luminosité du ciel nocturne a doublé en l’espace de 8 ans. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont compilé et analysé les observations de 50 000 astronomes à travers le monde. Tous ont constaté qu’il devient de plus en plus difficile d’observer les étoiles la nuit à cause de la pollution lumineuse qui émane des villes toujours plus éclairées. Car le phénomène est progressif. Entre 2011 et 2022, le ciel s’est éclairci de 7 à 10% chaque année. Pour comprendre ce que cela représente concrètement, les scientifiques osent la prédiction suivante : « un enfant né sous un ciel nocturne avec 250 étoiles visibles n’en verrait plus qu’une centaine à la fin de sa scolarité ».

L’étude pointe également le fait qu’aucune région du globe n’est épargnée. La plus forte augmentation de la luminosité est néanmoins observée en Amérique du Nord avec un gain annuel de 10,4%. L’Europe est plus faiblement impactée avec 6,5% de lumière en plus par an. 7,7 % en moyenne pour le reste du monde.

Pour expliquer ces résultats inquiétants, les chercheurs avancent l’argument de l’équipement des villes, en particulier de l’éclairage public. Les municipalités engagent depuis plusieurs années une conversion progressive vers des ampoules LED. Beaucoup ont vanté leur mérite : elles sont moins gourmandes, moins périssables et peuvent produire plus de lumière que les modèles à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faut-il couper les fleurs fanées sur une plante ?
Antarctique : un iceberg grand comme quinze fois Paris s’est détaché de la banquise
Néonicotinoïdes : la France interdit définitivement ces insecticides dangereux pour les abeilles
Comment expliquer la présence de mystérieuses tâches sous-marines dans les Cyclades ?
Concours : participez à la Bourse GEO du jeune reporter