La police disperse la foule à Barcelone qui fête le déconfinement

·2 min de lecture
LA POLICE DISPERSE LA FOULE À BARCELONE QUI FÊTE LE DÉCONFINEMENT

par Nacho Doce

BARCELONE (Reuters) - La police est intervenue pour disperser des milliers de personnes venues boire des verres et danser dans le centre de Barcelone et sur la plage adjacente à l'occasion du premier week-end après la levée des restrictions destinées à lutter contre le Covid-19 en Espagne.

"Nous avons dispersé les gens dans les rues du centre et aussi environ 2.000 personnes à la plage, dont certaines ne respectaient pas les restrictions sur les distances ou les règles sanitaires mais il n'y a pas eu de heurt", a déclaré à Reuters dimanche matin le major Ricardo Salas de la police de Barcelone.

Le gouvernement a levé le 9 mai à minuit l'état d'urgence en vigueur depuis six mois, il s'agissait donc de la première opportunité pour les habitants de se retrouver pour faire la fête pendant un week-end entier.

Certaines restrictions restent en place. En Catalogne, par exemple, les bars et restaurants sont ouverts de 7h00 à 23h00 et les tables sont limitées à quatre personnes.

Les restrictions de déplacement dans le pays ayant été levées, beaucoup d'Espagnols en ont profité pour partir en weekend.

Le trafic de voitures à la sortie des grandes villes vendredi a bondi de 42% par rapport à la semaine précédente. La station balnéaire de Benidorm a fait état d'un taux de réservation de 60% de ses hôtels.

Parmi les pays européens les plus touchés, l'Espagne a enregistré 79.339 décès liés au coronavirus et 3,6 millions de cas, selon des chiffres communiqués vendredi par le ministère de la Santé. Mais les contaminations ont diminué et près d'un tiers de la population a reçu au moins une dose de vaccin.

(Avec Graham Keeley et Elena Rodriguez, version française Gwénaëlle Barzic)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles