Polémique. Vaccination aux Philippines : derrière les menaces de Duterte, beaucoup d’inégalités

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si le président philippin pointe du doigt les vaccinosceptiques, ce sont les inégalités d’accès aux vaccins sur le territoire qui expliqueraient les lenteurs de la campagne vaccinale, explique le magazine japonais Nikkei Asia.

Avec l’augmentation des infections aux Philippines, le président philippin, Rodrigo Duterte, a ordonné aux non-vaccinés de rester chez eux, sous peine d’être arrêtés, rapporte Nikkei Asia. “Sur une population de 110 millions, environ 53,4 millions, soit 48,5 % de la population, sont pleinement vaccinés”, précise le journal.

À lire aussi: Mesures. Covid-19 : réduire la durée d’isolement a des limites, selon les scientifiques

Les zones urbaines comme les régions renforcent les protocoles de quarantaine pour tenter de limiter la propagation du variant Omicron. Dans un discours, le président a proclamé que les non-vaccinés ne devaient pas attendre d’aide du gouvernement.

Manque de transparence

Selon Nikkei Asia, les disparités en matière de couverture vaccinale entre les zones urbaines, où le nombre de personnes vaccinées est élevé, et le reste de l’archipel, où les vaccinés sont peu nombreux, constituent un handicap important. Joshua San Pedro, de la Coalition populaire pour le droit à la santé (CRPH, selon son sigle anglais), déplore un manque d’égalité dans l’accès aux vaccins contre le Covid-19. Il explique au journal :

La plus grande partie de la distribution des vaccins et des tests intervient dans les centres-villes. Nous manquons encore de données précises sur ce qui se passe dans les provinces. L’État indique que c’est une question de jalousie entre les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles