Polémique. La Grèce célèbre son bicentenaire sur fond de tensions avec la Turquie

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Ce jeudi 25 mars, la Grèce célèbre le bicentenaire du début de la guerre d’indépendance contre l’occupation ottomane, en 1821. La presse hellène, qui ne se prive pas de glorifier cet évènement, n’a pas évité quelques maladresses, en mettant trop à l’honneur les grandes puissances qui ont soutenu l’effort de guerre.

La couverture de Vimagazino publiée à l’occasion du bicentenaire de la guerre d’indépendance grecque a suscité un tollé dans le pays. L’image montre les silhouettes des héros révolutionnaires, vêtus de leur fustanelle, jupe traditionnelle aux 400 plis (pour les quatre siècles de l’occupation ottomane).

Mais le magazine a choisi de représenter ces héros à l’effigie de chefs d’État étrangers, ceux des pays qui ont aidé la Grèce à se soulever entre 1821 et 1829 : Boris Johnson, Premier ministre britannique, ou Vladimir Poutine, président russe. On reconnaît également le président français, Emmanuel Macron, dans l’accoutrement de Markos Botzaris, héros de la révolution. Au centre de l’image, l’actuel Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis. À ses côtés, Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, Joe Biden, ou encore Mario Draghi, président du Conseil italien.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :