Publicité

Les podcasts de Clémentine Lecalot-Vergnaud dévoilés à titre posthume, trois semaines après sa mort

Clémentine Lecalot-Vergnaud s’est éteinte le 23 décembre dernier, emportée par un cancer. Un combat qu’elle raconte dans son podcast diffusé par franceinfo.

SANTÉ - Six nouveaux épisodes pour clore ce podcast. Ce mardi 16 janvier, France Info dévoile à titre posthume et conformément à sa volonté les derniers épisodes de la série de Clémentine Lecalot-Vergnaud, journaliste à la rédaction numérique de la chaîne. Elle y raconte son combat contre le cancer des voies biliaires, qui l’a emporté le 23 décembre dernier à l’âge de 31 ans, après une lutte d’un an et demi.

Les dix premiers épisodes de ce podcast intitulé Ma vie face au cancer : le journal de Clémentine étaient sortis en juin dernier. Dans son récit, la journaliste évoque sa vie face à la maladie, ses doutes, ses espoirs, et espère laisser un témoignage utile pour celles et ceux qui se retrouvent confrontés au cancer.

Dernières semaines de vie, mariage et amitié

Cette maladie - un cholangiocarcinome - très rare et très agressive ne touche qu’une personne sur 50 000, en général plutôt des hommes âgés.

C’était sa volonté de reprendre le fil de cette série, depuis sa chambre d’hôpital. Dans ces nouveaux épisodes, elle raconte alors ses dernières semaines de vie, son mariage à l’hôpital et sa crainte de « mal mourir ». La journaliste évoque également le couple qu’elle formait avec Grégoire, dans lequel « il y a toujours eu un petit peu la maladie quelque part ».

Elle parle aussi de son amitié avec Marie et Gabriel, deux rencontres de hasard avec qui partager « les moments de fatigue, de découragement, ce qu’on ne peut pas dire à d’autres ». Clémentine Lecalot-Vergnaud narre enfin ses derniers instants en famille, ces petits bonheurs dont elle profite, avant que cette maladie qui « avait toujours un coup d’avance » ne l’emporte.

À voir également sur Le HuffPost :

Handicap invisible au travail : elles nous expliquent pourquoi elles ont choisi de cacher leur handicap

Pour le Dry January, ces dizaines d’addictologues réclament le soutien de l’exécutif

VIDÉO - "Je suis super heureuse" : en pleurs, Caroline Receveur annonce une bonne nouvelle concernant sa lutte contre le cancer