Publicité

PODCAST. Sixième Science, épisode 133 : quel est le vrai bilan carbone de l’industrie spatiale ?

Pour son 133 épisode, Sixième Science, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 minutes, vous explique comment activités spatiales et préservation de la planète tentent de quantifier leur impact environnemental et de trouver un terrain d’entente. Ou comment tirer le délicat bilan carbone de l'industrie spatiale.

Peut-on conjuguer activités spatiales et préservation de la planète ? Le tourisme spatial aujourd’hui en plein essor, tout comme le lancement régulier depuis plusieurs années des nombreux satellites (70.000 lancés depuis 19 ans sont opérationnels à ce jour), ont en commun d’être à la fois très énergivores, mais aussi générateurs de déchets, deux particularités dont le retentissement sur la planète n’est évidemment pas neutre.

Le bilan carbone de l'industrie spatiale est sous-estimé

Pour son 133e épisode, Sixième Science, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 minutes, vous détaille ce que l’on sait aujourd’hui de cet impact. Au micro, Fanny Costes, journaliste scientifique pigiste pour Sciences et Avenir, répond aux questions de Romain Gouloumès de 20 minutes.

Car si une étude publiée en 2022 a évalué à 6 millions de tonnes par an l’impact du spatial (contre plus de 2 milliards pour l’aviation), ce chiffre pourrait en fait n’être que la partie émergée de l’iceberg.

"A première vue, analyser le cycle de vie d’une mission spatiale n’est pas différent de celui d'un avion", écrit la journaliste. Toutefois, l’avion n’émet lui que dans la troposphère, la première couche la plus basse, celle comprise entre la surface du globe et la stratosphère. Or, avec les fusées et les satellites, ce sont toutes les couches de l’atmosphère qui sont concernées.

De plus, "l’effet d’une quantité d’émissions donnée ne va pas être la même en fonction de l’altitude à laquelle l’émission sera faite", précise Loïs Miraux, chercheur indépendant interrogé par la journaliste.

Quantifier l’impact environnemental de certains types de lanceurs

Peu de données sont encore disponibles mais déjà des travaux de recherche ont démarré, visant par exemple à quantifier l’impact environnemental de certains types de lanceurs, de type méthane oxygène. En attendant leurs résultats, vous aurez sans doute le temps de lire notre article "Le délicat bilan carbone de l'industrie spatiale".

Vous pou[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi