Publicité

PNL fait son retour pour réclamer « la paix à Gaza » après 4 ans d’absence depuis la sortie de « Deux frères »

Les deux frères de PNL, ici dans leur clip emblématique « Au DD », ont sorti leur premier morceau depuis quatre ans pour appeler à « Un jour de paix » à Gaza.
Capture d'écran Youtube PNL Les deux frères de PNL, ici dans leur clip emblématique « Au DD », ont sorti leur premier morceau depuis quatre ans pour appeler à « Un jour de paix » à Gaza.

MUSIQUE - « Permettez-nous d’porter la paix à Gaza ! » Les deux frères rappeurs de PNL ont fait leur retour dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 décembre, mettant en ligne à minuit un morceau sobrement intitulé Un jour de paix. Un titre dont le visuel figure un simple arc-en-ciel traversant le ciel et qui constitue la première sortie de N.O.S. et Ademo depuis le succès exceptionnel de l’album Deux frères en avril 2019.

Dans Un jour de paix, qui s’intitule aussi Gaza sur les plateformes de streaming, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès du duo des Tarterêts : voix éthérées, autotune, guitares discrètement grattées et gimmicks martelés.

En l’occurrence, c’est évidemment le nom « Gaza » qui revient inlassablement, au milieu d’appels à la paix et à la fraternité. « J’peux pousser la mélo, j’peux faire que ça », chante PNL dans ce titre promis à des écoutes par millions. En l’occurrence, N.O.S a précisé sur Instagram que « les fonds seront reversés à des associations venant en aide à la Palestine ou ailleurs, visant à aider des civils opprimés dans le monde entier ».

Plus de 17 000 morts à Gaza depuis le 7 octobre

Extrêmement discrets, les deux frères de Corbeil-Essonnes, pratiquent une communication a minima et ne s’expriment pas dans les médias. Mais le sort de la population palestinienne depuis qu’Israël a répondu par les bombes à l’attaque du 7 octobre les a fait sortir de leur réserve. « Ce conflit engendre une souffrance extrême qui nous saute au visage et nous ne pouvons détourner les yeux. Impossible, quand ça tourne au génocide », a notamment écrit le groupe sur Instagram avant la sortie du morceau. Fin octobre, N.O.S avait déjà interpellé le président Macron sur Instagram et dénoncé « l’inaction de la France » face à la situation à Gaza.

La guerre entre Israël et le Hamas, entrée ce samedi dans son 64e jour, a été déclenchée par une attaque sans précédent perpétrée par le Hamas le 7 octobre sur le sol israélien à partir de la bande de Gaza. Selon Israël, 1 200 personnes, en majorité des civils, ont alors été tuées. En représailles, Israël a juré d’« anéantir » le mouvement islamiste palestinien, classé organisation terroriste notamment par les États-Unis, l’UE et l’État hébreu. L’armée israélienne mène depuis des bombardements dévastateurs sur le territoire palestinien assiégé, parallèlement à une vaste opération terrestre lancée le 27 octobre.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état vendredi de 17 487 morts dans les bombardements israéliens, à plus de 70 % des femmes et enfants et jeunes de moins de 18 ans.

Les Palestiniens à Gaza vivent dans « l’horreur la plus totale », a dénoncé mercredi le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Volker Türk, soulignant « un risque accru » que des « crimes d’atrocités » soient commis, qui sont considérés comme les plus graves crimes (génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre).

À voir également sur le HuffPost :

PNL fait son grand retour pour sa tournée après 3 ans d’inactivité

Avant «Deux Frères», PNL bat déjà tous les records sur Internet