Publicité

Comment PNL a créé l'événement avec le clip historique de "Au DD", il y a cinq ans

Il y a cinq ans jour pour jour, PNL signait son grand retour avec le clip de "Au DD". Une sortie événement, à l'issue d'une stratégie de communication comme toujours rondement menée, qui a marqué non pas l'histoire du rap français, mais bien celle de la musique tricolore dans son ensemble. Retour sur un moment absolument inoubliable.

Si 2019 a été une année historique dans l'histoire du rap français avec des chiffres totalement fous, une grande partie des événements se tient sur un seul et même jour : le 22 mars. En effet, il s'agit de la date choisie par Ninho pour délivrer son deuxième album studio "Destin". Un projet certifié depuis disque de diamant par le SNEP (Syndicat national de l'édition phonographique), et qui s'approche gentiment du double disque de diamant avec près de 918.000 copies écoulées à ce jour. Et pourtant, cette sortie avait été complètement éclipsée le jour de sa commercialisation par deux autres rappeurs français : Ademo et N.O.S, les deux frères originaires de Corbeil-Essonnes qui forment ensemble le groupe PNL.

Un clip ô combien symbolique et politique

Alors que leur dernier album en date de l'époque, "Dans la légende", remontait à septembre 2016, les deux rappeurs ont décidé de sortir de leur interminable silence si caractéristique ce fameux vendredi 22 mars 2019 pour dévoiler un nouveau single qui est resté dans l'histoire : "Au DD". Il s'agit du troisième extrait de leur nouvel album à venir, "Deux Frères", après les pistes "À l'ammoniaque" et "91's" qui sont parues au cours de l'été 2018. Mais à ce moment-là, personne n'en sait rien. Car pour ce titre inédit, PNL a vu les choses en grand et a décidé d'innover tout en mettant à profit l'immense engouement qui accompagne la possibilité de leur retour. Après avoir multiplié les indic...

Cliquez ici pour voir la suite

A lire aussi :

PNL chante pour "Gaza" : écoutez !
"Deux frères" de PNL passe un cap sur Spotify
Ademo (PNL) s'adresse à Emmanuel Macron