Publicité

Pluies de diamants, caméléon et kimchi : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 31 janvier 2024 : les pluies de diamants seraient plus fréquentes que ce que l'on pensait, un caméléon meurt dans une explosion de couleurs et le kimchi pourrait aider à lutter contre l'obésité.

L'actu des sciences du 31 janvier 2024, c'est :

En espace : Des pluies de diamants plus fréquentes qu'on ne le pensait sur les exoplanètes.

  • Selon une estimation récente, ce seraient environ 1900 exoplanètes qui présenteraient des plus de diamants.

  • La découverte a eu lieu au sein du laboratoire près d'Hambourg abritant le Laser européen à électrons libres et à rayons X.

  • Des micro-diamants se sont formés dans les conditions obtenues, ce qui était considéré jusque-là comme impossible.


En animaux : Avant de mourir, ce caméléon subit une impressionnante explosion de couleurs.

  • Dans un documentaire, le réseau américain PBS a pu filmer la mort d'une femelle caméléon après sa ponte, dans ses derniers instants, sa peau éclate de nombreuses couleurs.

  • Olivier Marquis, un spécialiste, affirme auprès de Sciences et avenir que ces images n'ont pas ou peu été modifiées, mais que la séquence a été accélérée.

  • Cette particularité, filmée ici chez une femelle de l'espèce Furcifer labordi, se retrouve également chez d'autres espèces de caméléon.


En santé : Le kimchi, un plat fermenté coréen, pourrait aider à lutter contre l’obésité.

  • Une étude coréenne montre que les individus consommant du kimchi au moins une fois par jour sont moins sujets à l'obésité.

  • Ce plat fermenté à base de radis ou de chou favorise le développement de bactéries présentes sur la peau de l'aliment, notamment les bactéries lactiques essentielles à notre microbiote.

  • Il faut préciser qu'il s'agit d'une étude observationnelle et que les résultats indiquent un lien, mais ne prouvent pas de causalité.


En paléontologie : Les petits maux osseux des gros dinosaures.

  • Les théropodes, groupe incluant les grands carnivores bipèdes comme le T.rex, ont été beaucoup étudiés, mais les pathologies osseuses de ces derniers restent encore peu analysées.

  • Une équipe de recherche argentine a voulu combler ce manque de connaissances et a pu observer différentes maladies sur différents fossiles comme des fusions de vertèbres ou d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi