Publicité

La plateforme Mon Master est ouverte, voici les grandes étapes à avoir en tête

La plateforme « Mon Master » ouvre ce lundi 29 janvier (image d’illustration)
Unplash La plateforme « Mon Master » ouvre ce lundi 29 janvier (image d’illustration)

ÉDUCATION - L’heure des choix. La plateforme Mon Master, créée en 2023 pour centraliser les candidatures, a repris du service lundi 29 janvier pour tous les étudiants ou tous ceux qui souhaitent reprendre leurs études au niveau du master 1.

Ouverture des vœux sur Parcoursup : voici le calendrier des étapes à venir pour les lycéens

L’année dernière, 173 000 candidats avaient postulé aux offres en formation initiale ou en alternance disponibles. Pour les nouveaux arrivants, Le HuffPost détaille ci-dessous le calendrier qui s’étale jusqu’à fin juillet.

• Jusqu’au 26 février : le site en consultation

Depuis lundi 29 janvier et jusqu’à fin février, vous pouvez vous rendre sur la plateforme pour consulter les offres de formation qui seront disponibles à la rentrée de septembre 2024. Il sera possible de choisir entre 3 500 différents masters. En 2023, 185 000 places étaient ouvertes.

• Du 26 février au 24 mars : dépôt des candidatures

Fin février, il sera possible de s’inscrire sur la plateforme, de faire les vœux et d’envoyer la demande. Une personne peut au maximum faire 15 candidatures en formation initiale, et jusqu’à 15 si elle le souhaite en apprentissage. Les deux peuvent être cumulées, il est donc possible de faire jusqu'à 30choix.

Si vous postulez à plusieurs parcours au sein d’une même mention, une seule candidature est comptée. À noter également qu’il faut impérativement être titulaire d’un bac +3 (ou équivalent) pour postuler, ou bien être inscrit en troisième année de licence.

• Du 4 juin au lundi 24 juin : premières réponses

Du 2 avril au 28 mai, les établissements vont examiner toutes les candidatures. Les réponses pour la phase principale d’admission seront connues à partir du 4 juin.

En cas de réponse positive, il faudra répondre à l’offre proposée jusqu’au lendemain à minuit. En cas de réponse négative, un communiqué vous sera envoyé via la plateforme par l’université qui motivera ce refus. Il est possible de demander de plus amples explications à l’établissement dans un délai d’un mois et de contester le refus.

Pour les alternances, les formations peuvent annoncer les résultats dès qu’elles sont prêtes, avant même le 28 mai, pour permettre aux futurs étudiants de trouver une entreprise. D’ailleurs, pour être accepté définitivement, il faut impérativement que l’étudiant ait trouvé un contrat.

« Ce fonctionnement permettra d’éviter que des candidats acceptés, mais sans contrat, rejoignent une formation alors que des candidats en liste d’attente, mais avec contrat, s’en voient refuser l’accès », a justifié le ministère de l’Enseignement supérieur.

• Du 25 juin au 31 juillet : phase complémentaire

Cette année, une phase complémentaire va suivre la phase principale d’admission pour tous les candidats qui n’auront pas accepté ou reçu de proposition. Il sera alors possible de faire 10 nouveaux vœux dans des formations où il reste de la place. À l’issue de cette phase, les propositions d’admission acceptées provisoirement deviendront définitives.

Dans le détail, les candidatures devront être réalisées entre le 25 et le 30 juin, l’examen des candidatures aura lieu entre le 1er et le 12 juillet, et la phase d’admission aura lieu du 15 au 31 juillet.

À voir aussi sur Le HuffPost :

École Stanislas à Paris : deux associations, dont Stop-Homophobie, portent plainte contre l’établissement

Violences sexuelles à l’école : les infirmières scolaires font face à un criant manque de moyens