Publicité

Les plantes se déplacent-elles ?

Plusieurs catégories de plantes sont capables d’effectuer des mouvements visibles à l’œil nu. C’est le cas de la Mimosa pudica, une plante sensitive qui replie instantanément ses feuilles au moindre contact. De nombreuses plantes carnivores comme la Dionaea muscipula, ou Dionée attrape-mouche, peuvent emprisonner instinctivement leurs proies dès qu’elles se trouvent dans leur feuille. Les enzymes protéolytiques présentes dans leurs cellules permettent leur digestion. Il existe aussi les plantes grimpantes qui peuvent s’élever naturellement et s’enrouler autour d’un végétal ou d’un support vertical.

Les plantes sont des êtres vivants, mais ne se déplacent pas de la même façon que l’être humain et les animaux. Leurs mouvements sont généralement lents et plus ou moins perceptibles à l’œil nu. Les cellules végétales présentes dans les plantes corrigent leur posture en fonction de la quantité d’eau. Les plantes peuvent bouger en réponse aux conditions environnementales. Quand il y a des courants d’air, les tiges des plantes peuvent se replier sans se casser et protéger leurs feuilles contre le vent. Il est également possible de voir des plantes réagir aux stimuli tactiles. Il peut s’agir de mécanismes de défense ou de croissance.

Le vent et la croissance ne sont pas les seuls phénomènes à expliquer le mouvement végétal des plantes. Plusieurs théoriciens du XIXe siècle comme Charles Darwin ont étudié la réaction des fleurs. Le phototropisme oriente les tiges et les racines des plantes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les fleurs du printemps fleurissent plus tôt qu’il y a quelques décennies
Comment les plantes parviennent-elles à pousser à travers le bitume ?
Mode : pourquoi les matières recyclées ne sauvent pas la planète
Se dirige-t-on vers la fermeture définitive des stations de ski alpines ?
Réchauffement climatique : les gorgones rouges de Méditerranée en danger !