Publicité

Planter des arbres au mauvais endroit pourrait contribuer au réchauffement planétaire

Planter des arbres au mauvais endroit pourrait contribuer au réchauffement planétaire

La plantation d'arbres est souvent considérée comme un moyen de lutter contre le changement climatique. Mais une nouvelle étude révèle qu'elle pourrait en fait réchauffer la planète.

Les arbres sont connus pour leur capacité à absorber le dioxyde de carbone, responsable de l'augmentation de la température de la Terre. Cela signifie que la plantation de jeunes arbres pour accroître la couverture forestière est considérée comme un outil important dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Toutefois, une nouvelle étude publiée dans la revue, Nature Communications, a révélé que ces tactiques pourraient causer des dommages en plus de leurs effets positifs.

Les chercheurs ont découvert que, dans un certain nombre de cas, la présence d'un trop grand nombre d'arbres dans une zone signifie que moins de lumière solaire est réfléchie par la surface de la terre et que, par conséquent, plus de chaleur est absorbée par la planète.

La déforestation en action dans le comté de Harju, Estonie.
La déforestation en action dans le comté de Harju, Estonie. - Maksim Shutov via Unsplash

Si certains scientifiques avaient déjà découvert que la restauration du couvert végétal pouvait entraîner des modifications de l'albédo - la quantité de rayonnement solaire renvoyée par la surface de la planète -, c'est la première fois que des experts sont en mesure de décrire ce phénomène particulier en termes simples.

Les auteurs de l'étude ont utilisé de nouvelles cartes pour étudier l'effet refroidissant des arbres et le réchauffement causé par la diminution de l'albédo présent.

Ils ont constaté que de nombreuses études approfondies antérieures n'avaient pas tenu compte de l'albédo dans l'équation. Ces recherches ont abouti à une surestimation de 20 à 80 % de l'effet bénéfique sur le climat de la plantation d'arbres supplémentaires.

Les cartes utilisées par les chercheurs offrent toutefois un espoir pour l'avenir de la replantation d'arbres. Elles peuvent aider à déterminer où planter des arbres pour obtenir un impact positif maximal sur le climat.

Qu'est-ce que l'albédo et pourquoi est-il important dans le cadre du changement climatique ?

En termes simples, l'albédo désigne la capacité d'une surface à réfléchir la lumière du soleil. Les surfaces claires renvoient beaucoup de lumière dans l'atmosphère, ce qui signifie qu'elles ont un albédo élevé.

On a constaté que l'albédo était le plus haut dans les régions gelées du monde. La neige et la glace intactes qui sont parties prenantes de cet effet peuvent réfléchir jusqu'à 90 % de l'énergie solaire.

Les forêts, quant à elles, ont tendance à être plus sombres que les autres surfaces, ce qui signifie qu'elles absorbent davantage la lumière du soleil et conservent la chaleur, ce qui leur confère un albédo faible.

C'est pourquoi certains experts ont suggéré que les forêts pouvaient retenir la chaleur indésirable, contribuant ainsi au réchauffement de la planète.

Les scientifiques affirment que l'effet d'albédo des forêts doit être pris en compte, de même que les avantages liés à la capacité des arbres à stocker le carbone.

Cette image de la déforestation est visible dans le monde entier.
Cette image de la déforestation est visible dans le monde entier. - Dan Smedley via Unsplash

Toutes les campagnes de plantation d'arbres ne se valent pas

Les forêts sont toujours considérées comme l'un des principaux puits de carbone de la planète et, par conséquent, de nombreux pays ont promis de planter des milliards d'arbres comme mécanisme de défense contre le réchauffement planétaire.

Les auteurs de l'étude affirment toutefois que tous les efforts ne sont pas également bénéfiques pour la planète.

À l'avenir, il sera important que les autorités sachent où se trouvent les meilleurs endroits pour planter de nouveaux arbres.

Les environnements humides et tropicaux comme l'Amazonie et le bassin du Congo sont parfaits pour la reforestation, grâce à leur stockage élevé de carbone et à leurs faibles changements d'albédo.

Il n'y a pas que l'Amérique du Sud et l'Afrique : cette forêt des montagnes polonaises a également été victime de la déforestation.
Il n'y a pas que l'Amérique du Sud et l'Afrique : cette forêt des montagnes polonaises a également été victime de la déforestation. - Janusz Maniak via Unsplash

Dans les prairies et les savanes tempérées, c'est l'inverse qui s'est produit.

Même les "meilleurs" endroits pour restaurer les forêts sont maintenant considérés comme produisant environ 20 % de refroidissement de moins que ce qui avait été estimé précédemment, lorsque les changements d'albédo sont pris en compte.

Bien que ces résultats soient quelque peu préoccupants, les experts de l'étude ont expliqué que le reboisement présentait toujours d'énormes avantages pour la planète et ses habitants. Plus d'arbres signifie de meilleurs écosystèmes et des niveaux accrus de pureté de l'air et de l'eau, malgré les inconvénients de l'albédo.