Plan sobriété: ce que devrait dire Élisabeth Borne cet après-midi

Elisabeth Borne - AFP
Elisabeth Borne - AFP

Une prise de parole attendue. Ce jeudi, Élisabeth Borne dévoilera les contours du plan sobriété du gouvernement. La Première ministre s'exprimera en début d'après-midi depuis le parc des expositions de la porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris.

Incitation au télétravail, chèque de 100 euros pour favoriser le covoiturage, réduction de l'éclairage, une vaste campagne de communication... plusieurs mesures ont déjà fuité dans Le Parisien.

Reste à connaître la teneur du discours de la cheffe de Matignon. Selon nos informations, Élisabeth Borne devrait revenir dans un premier temps sur le contexte récent: celui de la guerre et de la crise énergétique dont découle la nécessité d'une transition qu'a déjà appelée de ses voeux Emmanuel Macron. Une façon pour l'exécutif d'affirmer que la sobriété s'est imposée comme une nécessité.

Urgence et temps long

L'ancienne ministre de la Transition écologique et solidaire s'attachera ensuite à donner sa vision sur la sobriété, indiquant que celle-ci ne consiste pas à produire moins et à faire de la décroissance.

Comprendre: elle ne doit pas s'accompagner d'une baisse de l'activité économique. Élisabeth Borne expliquera qu'il s'agit davantage d'éviter des consommations inutiles, de répondre à l'urgence.

Mais aussi de penser le temps long. La Première ministre devrait ainsi affirmer que la sobriété est un pillier de la transition écologique, un levier essentiel pour sortir de la dépendance aux énergies fossiles. Sous-titres: il va falloir s'y habituer, ce n'est pas qu'une affaire d'urgence.

En fin de discours, Élisabeth Borne remerciera les différentes équipes du ministère de la Transition énergétique et insistera sur l'apport de tous les acteurs des filières concernées. Lesquels ont participé à la construction du plan. Enfin, la Première ministre devrait souligner le fait que la sobriété n'a jamais été une question aussi sérieuse et collective. Et que, dans ce contexte, l'État doit montrer l'exemple.

Article original publié sur BFMTV.com