Sur la planète GJ 367b, une année dure 8 heures (et il fait 1500°C)

·1 min de lecture
Sur la planète GJ 367b, une année dure 8 heures (et il fait presque 1500°C) (Photo: SPP 1992/Patricia Klein)
Sur la planète GJ 367b, une année dure 8 heures (et il fait presque 1500°C) (Photo: SPP 1992/Patricia Klein)

ESPACE - Des envies d’ailleurs? GJ 367b serait peut-être ce qu’il y a de plus dépaysant, mais aussi de plus hostile.

Une équipe de scientifiques a annoncé ce jeudi 2 décembre dans la revue Science avoir découvert cette planète, la plus petite et la plus riche en fer à notre connaissance au-delà du système solaire.

Si elle est seulement 30% plus petite que la Terre, GJ 367b est beaucoup plus dense. Elle est aussi beaucoup plus proche de son Soleil, extrêmement plus proche même. Alors que nous avons besoin d’une année pour faire un tour complet autour de notre étoile, cette planète file à une vitesse ahurissante et n’a besoin que de huit heures pour faire la même chose.

Inconvénient de taille de cette proximité: la température y avoisine les 1500°C pendant la journée. Presque de quoi commencer à faire fondre le fer qui la compose en majorité. Sans compter sur les méfaits des radiations solaires qui sont 500 fois plus puissants que chez nous.

″Évidemment, ce ne serait pas très agréable à vivre”, s’amuse Kristine Lam, l’une des astronomes du Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique à Berlin qui a participé à la découverte. Il serait cependant possible que la planète possède une atmosphère riche en minéraux si sa surface boue et qu’ils s’en évaporent. Un environnement qu’elle et le reste de l’équipe espèrent pouvoir analyser plus en détail notamment avec le James Webb Space Telescope que la Nasa a prévu de faire décoller ce 22 décembre.

À voir également sur Le HuffPost: DART, la mission “Armageddon” de la Nasa pour dévier un astéroïde

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles