Publicité

Une planète géante a été dévorée par son soleil... Et cela devrait aussi finir par nous arriver

C'est une découverte qui pourrait nous permettre de mieux comprendre le destin de la Terre. Des astronomes ont repéré, pour la première fois, une étoile mourante, semblable au Soleil, en train d'avaler une planète géante de gaz, de la taille de Jupiter. Tout cela s'est passé à environ 12 000 années-lumière de notre galaxie. En effet, avec l'âge, les étoiles gonflent et finissent par ingérer leurs planètes, qui tournent autour d'elles, en orbite. Dans 5 milliards d'années, c'est ce qu'il devrait d'ailleurs nous arriver. Après avoir consommé Mercure, Vénus, ce sera au tour de la Terre d'être probablement englouti par un Soleil vieillissant. C'est la première fois que les spécialistes ont pu apercevoir une preuve directe que ce scénario, loin d'être une vague théorie, pourrait bien avoir lieu.

Le phénomène a été repéré pour la première fois par le télescope ZTF, de la Californian Institute of Technology, à l'observatoire Palomar, près de San Diego (États-Unis). Les chercheurs, qui ont publié le 3 mai leur analyse dans la revue Nature, ont d'abord constaté que l'étoile s'était considérablement éclaircie et avait commencé à s'estomper pendant environ une semaine. Sa lumière était devenue 100 fois plus intense qu'elle ne l'était auparavant. Cela pouvait être dû à deux étoiles qui fusionnent. Des observations réalisées grâce au télescope spatial infrarouge NEOWISE de la NASA ont suggéré le contraire. Car cette intense lumière optique était aussi une lumière infrarouge, ce qui indique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une éclipse de "lune de sang" le 5 mai ? Pourquoi c'est faux
Un métal extrêmement rare détecté pour la première fois autour d'une exoplanète
Les performances du célèbre chien Balto enfin expliquées par la science
Cette intelligence artificielle peut traduire l'activité cérébrale en mots et lire dans les pensées
Cette carte interactive vous indique où se trouvait votre ville il y a 700 millions d’années