Plainte pour tentative de viol: l'avocat d'Abad assure que le ministre "ne connaît pas" la plaignante

Maître Benoît Chabert, l'avocat de Damien Abad, le ministre des Solidarités accusé de tentative de viol, était l'invité du Live Toussaint mardi 28 juin.  - BFMTV
Maître Benoît Chabert, l'avocat de Damien Abad, le ministre des Solidarités accusé de tentative de viol, était l'invité du Live Toussaint mardi 28 juin. - BFMTV

"Ça sera fait dès que je quitte le plateau". L'avocat de Damien Abad, maître Benoît Chabert l'a une nouvelle fois rappelé ce mardi matin sur BFMTV: son client conteste avec la plus grande fermeté toute accusation de tentative de viol ou d'agression sexuelle. C'est pourquoi, comme le souhaite le ministre des Solidarités, il va contre-attaquer ce jour en déposant plainte pour dénonciation calomnieuse.

Sur notre antenne, maître Chabert est venu illustrer la "détermination totale" de son client à donner sa version des faits.

"Le seul lieu où il y a une parole de vérité, c’est la vérité judiciaire", a-t-il notamment dit en référence à l'article de Mediapart sur Damien Abad.

"Totalement innocent"

L'accusatrice anonyme, surnommée Laëtitia par Mediapart, assure que Damien Abad lui aurait offert un verre lors d'un mariage en juillet 2010. Voyant quelque chose de suspect au fond de celui-ci, elle affirme être allée aux toilettes pour recracher sa gorgée. Alors qu'elle sortait, elle explique que le député l'attendait, et l'aurait poussée dans une pièce pour lui imposer une fellation.

"Mon client ne sait pas de qui il s'agit", assure l'avocat de Damien Abad. Et d'ajouter: "Il est totalement innocent et conteste des faits faux".

L'avocat a ainsi rappelé à plusieurs reprises que son client répondra aux services de police s'il est convoqué, insistant sur le fait qu'il existe parfois des "vraies différences" entre un article de presse et la plainte finalement déposée.

Alors que l'étau se resserre peu à peu autour de l'avenir de Damien Abad en tant que ministre, l'avocat s'est alarmé:

"Si par hasard le choix politique est de dire 'portez plainte, ça casse une carrière', je pense que c’est très dangereux".

Il a également jugé "troublant" qu'une plainte soit déposée quelques jours avant un remaniement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles