Publicité

« Place nette » : Darmanin affiche un nombre d’interpellations XXL depuis le début de l’opération antidrogue

« Place nette » : Darmanin affiche un nombre d’interpellations XXL après l’opération antidrogue de ce 25 mars
Capture France 2 « Place nette » : Darmanin affiche un nombre d’interpellations XXL après l’opération antidrogue de ce 25 mars

LUTTE ANTI-DROGUE - Des fourgons de police pleins pour une opération spéciale. Ce lundi 25 mars, Gérald Darmanin était sur le plateau de France 2 pour donner une interview au Journal télévisé de 20H. Après avoir notamment évoqué l'état de la menace terroriste en France, le ministre de l’Intérieur est revenu sur son opération « Place nette XXL » qui lutte contre les trafics de drogue, initiée à Marseille et dans plusieurs autres grandes villes de France

« Place nette » : après Marseille, d’autres villes visées par des opérations « XXL » anti-drogue

Au total, 496 interpellations ont été effectuées en France dans le cadre de cette opération. Ce chiffre comprend les interpellations de la première opération le 19 mars à la Castellane, une cité de Marseille gangrenée par les trafics, mais aussi celles des quatre nouvelles opérations menées lundi dans le Nord, en région parisienne, dans l’agglomération lyonnaise et à Dijon (Côte-d’Or).

« Nous avons un objectif de 850 personnes à interpeller », avait déclaré Gérald Darmanin lundi matin à Roubaix, soulignant qu’il souhaitait « démanteler des points de deal en intégralité », jusqu’aux « têtes de réseau ».

« Porter un coup d’arrêt aux trafics de drogues »

Plus tôt dans la journée, le ministre, en déplacement à Roubaix, avait indiqué que « 15.000 policiers, gendarmes et douaniers (étaient) mobilisés cette semaine » en France sur les opérations dites « place nette XXL ».

Il a annoncé que d’autres opérations de ce type seraient menées « dans plusieurs autres agglomérations dans les jours et les semaines qui viennent ». Elles seront destinées à « porter un coup d’arrêt aux trafics de drogues », avait indiqué le président Emmanuel Macron, qui s’était déplacé la semaine passée à la Castellane.

« Soit nous lâchons le travail contre la drogue et alors nous sommes comme les Pays-Bas, comme la Belgique, parfois comme l’Espagne, comme d’autres pays d’Amérique du sud, aux mains des narcotrafiquants », soit « nous luttons contre une pieuvre dont on ne doit pas simplement couper les pattes mais atteindre la tête », a déclaré Darmanin, évoquant de récentes arrestations de trafiquants au Maroc et au Liban.

Des opérations à Lille, Tourcoing et Roubaix

Dans le Nord, où 1.100 policiers et gendarmes ont été engagés, selon un communiqué de la préfecture, 80 individus ont été interpellés et placés en garde à vue. Quelque 65.000 euros d’avoirs criminels, 2,5 kg de drogue (cannabis et héroïne) et trois armes ont été saisis.

Lundi matin, le préfet a souligné que l’opération était « multi-délinquance », avec un focus sur les stupéfiants, alors que le directeur interdépartemental de la police nationale Thierry Courtecuisse anticipait de futures « saisies immobilières ».

Des opérations ont notamment eu lieu à Lille, Tourcoing et Roubaix, a précisé Darmanin. Il a estimé que les « difficultés » rencontrées par Roubaix, une des villes les plus pauvres de France, étaient liées à la « proximité avec la Belgique » et noté que des douaniers étaient aussi mobilisés.

À voir également sur Le HuffPost

« La Provence » : Aurélien Viers se dit « très heureux » de reprendre ses fonctions après sa mise à pied

Opération « Place nette XXL » à Marseille : Gérald Darmanin livre un nouveau bilan