Les pires aliments qui font grimper le cholestérol

Un adulte sur cinq aurait un taux de “mauvais” cholestérol supérieur à 1,6 gramme par litre de sang, soit 20 % de la population d’après Santé Publique France. Ce type de cholestérol aussi connu sous le nom de cholestérol HDL (de faible intensité) est la fraction la plus athérogène du cholestérol, c’est à dire qu’il produit l'athérome, des plaques constituées de lipides se fixant sur la paroi interne des artères d’après Doctissimo. L’excès de cholestérol HDL, aussi appelé hypercholestérolémie “est, de ce fait, avec l’hypertension artérielle, l’obésité et le diabète, l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire”, explique SPF. Il est important de différencier le cholestérol HDL du LDL (Haute intensité) - le "bon" cholestérol - qui permet lui d’éliminer l’excès de cholestérol présent dans le sang.

Le meilleur moyen de prévenir ou de traiter l’hypercholestérolémie, c’est naturellement le régime alimentaire. En ce sens, la cardiologue américaine Elizabeth Klodas a dévoilé dans une interview accordée au magazine Make It et relayée par Pourquoi Docteur, les quatre aliments qui peuvent favoriser l’hypercholestérolémie et les maladies cardiovasculaires qui en découlent, tout en proposant des solutions alternatives.

Dans son Top 4, la cardiologue met en avant la viande rouge comme facteur aggravant de l’hypercholestérolémie. Le steak, les côtes et les côtelettes doivent se limiter à une seule consommation par semaine. En revanche, les viandes transformées telles que le bacon, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce drôle de couteau peut détecter le cancer de l'utérus en quelques secondes
Quelles sont les différentes phases de la dépression ?
"Pregnancy nose" : oui, le nez peut grossir pendant la grossesse
Cystite : bientôt un vaccin contre les infections urinaires à répétition ?
Le congé paternité réduit le risque de dépression post-partum chez les pères