Piratage. La plateforme Twitch frappée par une fuite généralisée

·1 min de lecture

Un internaute anonyme a diffusé en ligne, mercredi 7 octobre, une impressionnante quantité de données sur la plateforme de diffusion de vidéos en direct Twitch – notamment son code source et la rémunération de ses figures les plus en vue.

Jeff Bezos a payé 970 millions de dollars [839 millions d’euros] pour ça, nous, on vous l’offre GRATIS”, fanfaronne un internaute inconnu sur le forum 4chan. Le 6 octobre, rapporte Wired, “un hacker anonyme a dévoilé ce qu’il présente comme un ensemble gigantesque de données propriétaires de Twitch, la populaire plateforme de diffusion de vidéos en direct [rachetée en 2014 par Amazon et centrée sur les jeux vidéo].”

Quel est le contenu précis des plus de 125 Go de données qui ont fuité ? Il s’agit du “code source pour Twitch.tv, pour ses versions mobile, sur ordinateur et sur console de jeux ; des kits de développement [les outils logiciels servant aux développeurs] ; des programmes détenus par Twitch, comme Vapor – qui serait un projet [jusqu’ici secret] pour concurrencer Steam [la plateforme d’achat de jeux dématérialisés] ; des outils internes de sécurité”. Ceci étant, “la fuite ne semble pas concerner les informations personnelles des streamers ou des utilisateurs – bien que les dégâts soient déjà conséquents”. Le magazine spécialisé signale également que l’intitulé du message du hacker sonne comme une menace : “Fuite de Twitch partie 1”.

Revenus dévoilés

Les répercussions pourraient s’aggraver encore par la suite. Interrogé par Wired, Ekram Ahmed, porte-parole de l’entreprise de cybersécurité Check Point, explique que toute fuite du code source “ouvre grand la porte à des individus mal intentionnés, utilisateurs de malware [logiciel malveillant],

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles