Pink Floyd récolte plus de 500.000 euros grâce au single "Hey Hey Rise Up" en soutien à l'Ukraine

Sur Instagram, le groupe explique que cette somme sera reversée à cinq associations humanitaires qui aident les personnes touchées par la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

Près de sept mois après avoir composé le morceau Hey Hey Rise Up en soutien au peuple ukrainien, le groupe Pink Floyd révèle avoir récolté 450.000 livres (soit environ 510.000 euros) grâce à cette chanson.

Sur Instagram David Gilmour, guitariste et chanteur du groupe, dont la belle-fille est d'origine ukrainienne, explique que cette somme sera répartie entre cinq associations humanitaires qui aident les personnes touchées par la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

Le musicien a également tenu à remercier les fans qui ont contribué à soutenir ce titre:

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Hommage à un groupe ukrainien

Sorti en avril dernier Hey Hey Rise Up est le premier morceau de Pink Floyd depuis leur 14ème album The Division Bell en 1994. Sur ce titre, David Gilmour et Nick Mason a utilisé la voix d'Andriy Khlyvnyuk, du groupe ukrainien Boombox, tirée d'un de ses posts sur Instagram.

Dans celui-ci, l'artiste chantait sur la place Sofiyskaya à Kiev Oh, The Red Viburnum In The Meadow, une chanson folklorique ukrainienne de protestation, écrite pendant la Première Guerre mondiale.

Le titre du morceau de Pink Floyd est d'ailleurs inspiré de la dernière phrase de cette chanson qui se traduit par "Hey, hey, rise up and rejoice" (Hé, hé, lève-toi et réjouis-toi!).

En signe de "condamnation ferme de l'invasion russe", Pink Floyd avait également annoncé avoir retiré des sites de streaming russes et biélorusses toutes les chansons de leur catalogue.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pink Floyd se reforme le temps d'un morceau pour soutenir l'Ukraine