Publicité

Picardie: il offre 1.000 euros à quiconque l'aidera à recruter un boucher

À la tête de huit boutiques en Picardie, ce chef d'entreprise a opté pour une solution radicale, alors qu'il peine à trouver un boucher.

Voici une opportunité qui pourrait vous permettre de toucher 1.000 euros. Patron de la société VLM Tradition basée à Montdidier, dans la Somme, Vincent Dufrenoy a misé sur une solution originale afin de dégoter un chef boucher pour l'une de ses huit boucheries. Il promet en effet une prime de 1.000 euros à quiconque lui permettra d’embaucher.

En dépit d'un salaire attractif fixé à 2.500 euros nets et la garantie de deux jours de repos par semaine, sans compter les jours fériés, l'offre d'emploi n'est toujours pas pourvue.

"Depuis la pandémie de Covid-19, il est difficile de trouver du personnel. Ils préfèrent travailler à l’usine", regrette le chef d'entreprise picard au Parisien, qui compte une quarantaine de salariés.

Il précise que les 1.000 euros ne seront donnés à l'hypothétique intermédiaire qu'une fois la période d'essai du nouvel employé passée.

La méthode a déjà porté ses fruits

Malgré la publication de sa petite annonce dans le Courrier Picard, ainsi que sur le compte Facebook de sa boîte, Vincent Dufrenoy n'a pour l'instant pas trouvé preneur.

Pourtant, la technique s'était déjà révélée payante à deux reprises. C'est d'ailleurs comme cela que Vincent Sellier, 55 ans, est arrivé en tant que responsable de magasin à Amiens, dans le courant de l'année 2022.

"Je travaillais dans l’Oise et je voulais quitter mon poste. C’est bien tombé d’autant que je gagne 400 euros de plus par mois. J’ai moins de route à faire et les conditions de travail sont bonnes. Je conseille à tout le monde de venir ici", détaille-t-il dans les colonnes du Parisien.

C’est justement l'un de ses amis qui a lui montré la fameuse annonce, récupérant ainsi son millier promis.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO -Salaire : combien gagne un boucher ?