Piège de cristal (W9) : Schwarzenegger, Stallone... Pourquoi ont-il tous refusé le rôle de Bruce Willis ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un chanceux qui revient de loin

À l’origine, les producteurs de la Fox et le réalisateur de Piège de cristal, John McTiernan, avaient proposé le rôle de l’inspecteur de police new-yorkais John McClane à Arnold Schwarzenegger, puis à Sylvester Stallone, Mel Gibson, Burt Reynolds, Al Pacino et même Don Johnson ! Tous refusèrent d’incarner ce personnage inconsistant à leurs yeux. En dernier recours, McTiernan contacte un certain Bruce Willis, jeune espoir de 33 ans, jouissant d’une petite notoriété grâce à la série télévisée Clair de lune. Bien que peu connu à l’époque, le comédien exigea un beau cachet de 5 millions de dollars, obtenu au terme de négociations serrées…

L’incarnation de la ténacité

"Ce que j’aime, chez McClane, c’est qu’il ne lâche jamais l’affaire", expliquait Bruce Willis, en 1990. En effet : qu’il soit confronté à un groupe de terroristes allemands lourdement armés dans un building, ou à une bande de mercenaires à la solde d’un parrain de la drogue dans un aéroport, ce flic tenace n’abandonne pas. Pieds nus, avec son sempiternel marcel blanc maculé de sang et le visage couvert de plaies, ce héros ordinaire finit toujours par éliminer les méchants.

À lire également

A quoi ressemblent... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles