Publicité

Pièces d'or, diamants, colliers... Un trésor perdu des nazis recherché aux Pays-Bas

Un trésor d'une valeur considérable aurait été enterré par les nazis après un bombardement en 1944.

Qui veut gagner les millions nazis? Ces derniers jours, les Pays-Bas ont déclassifié plusieurs documents datés de la Seconde Guerre mondiale, dont certains ont particulièrement attiré l'attention. Parmi eux, une mystérieuse carte, dessinée à la main, qui pourrait indiquer l’emplacement, marqué d'une croix rouge, d’un trésor caché par les nazis au cours du conflit mondial près d'Ommeren à quelques dizaines de kilomètres d'Utrecht.

Auprès de BFMTV, Annet Waalkens, coordinatrice aux archives nationales néerlandaises, explique que le plan est accompagné de plusieurs documents qui soulignent que le trésor aurait été caché à la suite du bombardement d'une banque en 1944. Surtout, un détail assez impressionnant dudit trésor est également listé.

"Des détecteurs de métaux un peu partout"

"Selon les documents, il contient des bracelets, des montres, des broches, des colliers, des pièces d’argent, des pièces d’or, des pierres précieuses, des rubis, des diamants, vraiment beaucoup de choses", détaille-t-elle. Des biens probablement spoliés aux familles persécutées par les nazis.

Il n'en fallait pas plus pour que les chasseurs de trésor, venus de tout le pays, ne se rendent dans la commune. Équipé d'un détecteur de métal et d'une pelle, Jan Henzen, qui assure avoir "bien étudié la carte", est l'un d'entre eux.

"Je vois que beaucoup d’autres l’ont fait aussi parce que je vois des gens avec des détecteurs de métaux un peu partout. Je pense qu’il enterré ici, et je ne suis pas le seul, car j’ai déjà vu de gros trous dans le sol. J’y ai réfléchi toute la nuit, et j’ai décidé que je le chercherai aussi", explique-t-il.

Attention aux bombes

En effet, sur plusieurs dizaines de mètres, les trous, tous symboles d'espoir déchus pour les chasseurs de trésor, se multiplient. Un phénomène vu avec humour mais aussi appréhension par les locaux.

"J’ai déjà vu des gens de tous les Pays-Bas mais je pense que ce sera difficile à trouver. D’un autre côté, étant le président de la fondation qui possède ce terrain, j’ai aussi un peu peur en sachant que les gens vont commencer à creuser au hasard. J’espère que ça ne dégénérera pas", explique Klaas Tammes, ancien maire d'Ommeren.

Outre les soucis d'ordre topographiques que ces trous pourraient créer, la municipalité locale encourage les chercheurs à ne plus creuser. La raison: Ommeren se trouvait non loin de la ligne de front et de nombreuses bombes qui n'ont pas encore explosé peuvent être encore enfouies sous terre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un homme retrouve une épave (et son trésor) après 30 ans de recherche