Publicité

Des physiciens montrent que le temps est réversible dans le verre

Nous vieillissons. C’est inexorable. Car le temps épouse la deuxième loi de la thermodynamique : l’entropie, le chaos, soit la tendance au désordre. Il en va de même pour les objets. De fait, le temps est irréversible : si vous cassez un objet, vous ne pourrez pas rembobiner pour le réparer (le désordre… se fait dans l’ordre). Mais comme toujours, la physique peut surprendre là où on ne l’attend pas, et une nouvelle étude publiée dans Nature Physics, le 26 janvier 2024, remue clairement les méninges sur l’écoulement du temps. En tout cas à l’échelle moléculaire d’un type spécifique de matériau.

Ce que l’on savait déjà, c’est qu’un matériau comme le verre dispose de sa propre horloge interne. Pour le dire simplement : si le verre avait une montre, elle n’afficherait pas le même écoulement du temps que votre montre. Au sein de ce matériau, les molécules sont enchevêtrées dans un mouvement constant : elles visent sans cesse l’état énergétique le plus favorable, les propriétés du matériau évoluent dans le temps. Le verre vieillit, mais cela peut être imperceptible pour nous, sur des milliers, millions, milliards d’années.

Ce « temps du matériau » (material time) est connu depuis un demi-siècle, mais n’a jamais pu être véritablement mesuré. C’est à cela que se sont attaqués ces physiciens américains, qui décrivent leur démarche comme un « immense défi expérimental ». Non seulement ils ont réussi à saisir cette horloge interne du verre,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : David Tennant dans Doctor Who. // Source : BBC