Des photos privées d'Éric Zemmour en une de Paris Match

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eric Zemmour en une de Paris Match - BFMTV
Eric Zemmour en une de Paris Match - BFMTV

"On a fait notre travail." Invité sur le plateau de BFMTV ce mercredi, Bruno Jeudy, rédacteur en chef de Paris Match, est revenu sur la une de son magazine à paraître cette semaine, consacrée à Éric Zemmour et à sa conseillère Sarah Knafo.

"On s'intéresse à Éric Zemmour depuis déjà quelques mois, on avait publié avant l'été une enquête assez fouillée sur la préparation à sa campagne présidentielle. Et sur ce qu'il se passe aujourd'hui, ce lancement tambour battant entre le livre, les dédicaces, les meetings et ses prises de parole multiples et variées. Et au cours de cette enquête, qui est menée par ma consoeur Emilie Lanez, qui a déjà signé la première enquête, on s'est aperçu du rôle déterminant de cette femme Sarah Knafo", explique Bruno Jeudy.

Éric Zemmour porte plainte contre Paris Match

Le journaliste explique ensuite qu'à l'intérieur de ce nouveau numéro de Paris Match est publiée une enquête sur la conseillère, et sur sa place prédominante auprès d'Éric Zemmour en vue d'une possible candidature à la présidentielle. Il précise que les photos ont été prises samedi, à l'occasion du déplacement du polémiste dans le sud de la France, où sa séance de dédicace de son livre avait pris des allures de meeting. Interrogé sur l'atteinte à la vie privée que pourrait représenter ce type de clichés, Bruno Jeudy assure que Paris Match a fait ni plus ni moins que son travail:

"On fait une enquête sur le duo Sarah Knafo-Éric Zemmour. On fait notre travail. Dans toutes les présidentielles on s'intéresse aux candidats", lance le rédacteur en chef de l'hebdomadaire.

Selon une information confirmée à BFMTV, le polémiste et sa conseillère ont décidé d'attaquer le magazine pour "atteinte à la vie privée". Et il n'a pas manqué de réagir sur son compte Twitter.

"Rôle déterminant"

Enarque de 28 ans, Sarah Knafo était jusqu'à tout récemment magistrate à la cour des Comptes, avant de se mettre en disponibilité pour "convenance personnelle". Dans un entretien accordé à Alexandre Devecchio, pour Le Figaro, elle avait retracé l'origine de son affinité avec Éric Zemmour.

"En tant que Française israélite, je me reconnais dans son parcours d'assimilation et dans son détachement par rapport à l'identité juive. Je suis de confession juive, mais je me sens de culture chrétienne. Chez moi, Charles Péguy est aussi important que la Torah", pouvait-on lire dans l'interview.

Présente à chacune des apparitions publiques d'Éric Zemmour, celle qui s'est affirmée ces derniers mois comme sa plus proche conseillère évoque régulièrement avec lui la possibilité de se lancer dans la course à l'Éysée. En juin dernier, Louis Hausalter, auteur de Marion Maréchal, le fantasme de la droite, affirmait auprès de BFMTV: "Elle y croit beaucoup, elle en parle beaucoup avec lui évidemment".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles