Publicité

Des photos pornos de Taylor Swift générées à l’IA inondent X, les fans de la star se mobilisent

Taylor Swift ne s’est pas prononcée officiellement, mais elle serait « furieuse », d’après le « Daily Mail ».

Taylor Swift, ici au mois de janvier 2024, sur le tapis rouge des Golden Globes, à Los Angeles.
MICHAEL TRAN / AFP Taylor Swift, ici au mois de janvier 2024, sur le tapis rouge des Golden Globes, à Los Angeles.

RÉSEAUX SOCIAUX - Taylor Swift, en danger ? Depuis ce jeudi 25 janvier, les fans de la superstar américaine se mobilisent sur X (anciennement Twitter) pour la protéger. La cause ? Des photos et vidéos sexuellement explicites de la chanteuse générées à l’IA ont été très largement partagées sur le réseau social.

L’une d’entre elles a, par exemple, récolté plus de 45 millions de vues, des centaines de milliers de « likes » et plus de 24 000 retweets. Supprimée depuis par les modérateurs de la plateforme, cette vidéo est restée en ligne pendant environ 17 heures.

D’après le média spécialisé dans les nouvelles technologies The Verge, de nombreuses autres fausses images à caractère pornographiques mettant en scène Taylor Swift sont, elles, toujours en ligne et ont entraîné un déluge de copies. Elles pourraient venir d’un groupe Telegram, selon 404 Media, site d’info américain axé sur Internet.

En réponse, les fans de la chanteuse ont inondé le réseau social d’un même message écrit en lettres majuscules : « PROTECT TAYLOR SWIFT ».

Ce jeudi, les équipes du service de sécurité de X ont elles aussi partagé un tweet sur la plateforme, rappelant à ses utilisateurs qu’il est interdit de partager des photos sexuellement explicites de quelqu’un sans son consentement, sans toutefois mentionner spécifiquement les deepfakes porn de Taylor Swift.

« Nos équipes s’emploient activement à supprimer toutes les images identifiées et à prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre des comptes responsables de leur publication. Nous suivons de près la situation afin de nous assurer que toute nouvelle violation est immédiatement traitée et que le contenu est supprimé », précise le tweet.

Avant d’ajouter : « Nous nous engageons à maintenir un environnement sûr et respectueux pour tous les utilisateurs. »

Taylor Swift, « furieuse » ?

D’après le Daily Mail, Taylor Swift serait « furieuse » et aurait d’ores et déjà engagé des poursuites judiciaires contre X afin qu’aucun deepfake porn de ce genre ne se reproduise. L’information n’a pas été confirmée officiellement.

En revanche, elle ne serait pas la seule à avoir le réseau social d’Elon Musk dans son viseur. Au mois de décembre, la Commission européenne a annoncé une « enquête formelle » visant le réseau social pour des manquements présumés aux règles européennes en matière de modération des contenus et de transparence.

Elle fait suite à l’ouverture, en octobre, d’une procédure préliminaire au sujet de « fausses informations », « contenus violents et à caractère terroriste » et « discours de haine » sur X, cinq jours après les attaques du Hamas contre Israël.

VIDÉO - La Minute de Taylor Swift