Publicité

PHOTOS 100% Logique : Voici LA question à 1% (et la réponse) à laquelle le gagnant a préféré ne pas se frotter

Cyril Féraud présente l'émission "100% Logique : la réponse est sous vos yeux", le 2 décembre 2023 sur France 2. Il reçoit, à ses côtés, trois invités de marque.

C'est le retour d'un grand jeu ! Le samedi 2 décembre 2023, Cyril Féraud fera à nouveau de la concurrence au prime de la Star Academy avec son émission de grande envergure intitulée 100% Logique : la réponse est sous vos yeux. Cette semaine, l'animateur chouchou des Français recevra trois invités d'honneur sur France 2 et pas n'importe lesquels. Il s'agit du drôlissime comique Paul de Saint-Sernin, de la chanteuse Chimène Badi, qui a récemment repris Edith Piaf dans un album sublime, et de son confrère Dave.

Mais qui remportera les 100 000€ en jeu ? Difficile à dire tant ils sont nombreux. Les tournages de l'émission 100% Logique : la réponse est sous vos yeux sont toujours un véritable casse-tête - organisé ! - tant les candidats sont nombreux. Puisqu'ils sont 100. "En début d'émission, les 100 candidats reçoivent la somme de 1 000 euros. Mais en cas de mauvaise réponse ils sont éliminés, et leurs 1000 euros vont faire grimper la cagnotte globale de l'émission, rappelle l'animateur. Le dernier ou les derniers candidats en lice auront la possibilité de répondre à l'ultime question : celle à laquelle seulement 1 % de la population est capable de répondre, et de décrocher la cagnotte pouvant atteindre 100 000 euros."

Ce samedi soir, Paul a décidé de ne pas répondre à la fatidique question à 1% afin de ne pas mettre en danger ses gains. Cyril Féraud a tout de même dévoilé aux téléspectateurs la fameuse question...

Lire la suite


À lire aussi

Attaque au couteau à Annecy : Henri, le "héros au sac à dos", a fait une demande très spéciale à Emmanuel Macron
"Ne le dis à personne, chut !" : Kate Middleton face à un enfant beaucoup trop curieux, elle répond à sa question indiscrète
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"