Cette photo de la Terre et de la Lune ensemble ne vient pas d’un film de science-fiction

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La capsule Orion, de la mission Artemis 1, a parcouru une distance record, nous offrant pendant son périple une magnifique photo de la Terre et la Lune.

ESPACE - C’est une photo prise à une distance record qu’a partagé la Nasa, lundi 28 novembre 2022. Un cliché que l’on pourrait croire tout droit sorti d’un film de science-fiction. La capsule Orion du programme Artemis l’a prise alors qu’elle se trouvait à plus de 432.000 km de la Terre : jamais un vaisseau destiné au transport d’astronautes (bien qu’inhabité pour cette mission) n’était allé aussi loin. Sur cette photo, vous pouvez distinguer au fond la Terre, puis la Lune, comme vous pouvez également le voir dans la vidéo en haut de l’article.

« Houston, on a un problème »

Le précédent record était en effet détenu par la mission Apollo 13, dont Hollywood a fait un film fameux. En 1970, les astronautes s’étaient aventurés jusqu’à 400 171 km de notre planète. Mais contrairement à Artemis 1, Apollo 13 n’avait pas vocation à aller aussi loin dans l’espace. C’est un accident durant la mission qui a forcé les astronautes a repousser les limites.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la Lune, un réservoir d’oxygène explose dans le module de service de la capsule Odyssey, obligeant les astronautes à se réfugier dans le module lunaire Aquarius, et à improviser un retour en catastrophe. Afin de ramener l’équipage sain et sauf, Apollo 13 a dû contourner la Lune. C’est lors de ce trajet qu’ils ont atteint le record de 400 171 km, avant de finalement retourner sur Terre.

Si la mission Artemis 1 est un vol inhabité, le fait que la capsule Orion soit allée au-delà du record établi par Apollo 13 est une bonne nouvelle pour le reste du programme. En 2024, Artemis 2 doit emmener des astronautes jusqu’à la Lune, toujours sans y atterrir. Un honneur réservé à l’équipage d’Artemis 3, en 2025 au plus tôt. La Nasa envisage ensuite une mission par an, pour construire une station spatiale en orbite autour de la Lune, et une base sur son pôle sud.

VIDÉO - La fusée Artemis 1 bat le record de distance pour un vaisseau spatial habitable

undefined