« Une photo de ma femme ! » : un candidat RN se justifie

Gérard Vollory en plein débat politique sur France 3 Rhône-Alpes, mercredi 18 mai.
Gérard Vollory en plein débat politique sur France 3 Rhône-Alpes, mercredi 18 mai.

Depuis la présidentielle jusqu'aux législatives, les candidats du Rassemblement national réfutent les assimilations à l'extrême droite et évoquent plutôt une droite patriote. Gérard Vollory a usé d'un argumentaire qui a surpris les spectateurs de France 3 Rhône-Alpes, mercredi 18 mai. Le candidat RN dans la 3e circonscription du Rhône à Lyon était invité à débattre aux côtés de Marie-Charlotte Garin, candidate de la Nupes et militante EELV, la candidate LR Béatrice de Montille et Sarah Peillon, dans la course aux législatives pour la majorité présidentielle. Accusé d'être « dans les extrêmes », le politicien de 65 ans a brandi un cliché photographique de son épouse rwandaise face à la caméra. « Une photo de ma femme ! » a-t-il simplement commenté devant les autres convives pantois.

Après un bref silence, Gérard Vollory a conclu le sujet sur un « merci » agacé. Juste avant son geste, Marie-Charlotte Garin l'accusait de jouer la carte de la « dédiabolisation » : « La dédiabolisation du Rassemblement national ne dupe personne. On peut dire autant qu'on veut qu'on n'est pas un extrême, mais à partir du moment où on appartient à un parti extrémiste… » Après la diffusion du portrait de la compagne du candidat, Sarah Peillon a estimé que « la vie privée doit rester dans le domaine privé ».

Gérard Vollory, candidat @RNational_off dans la 3e circo du #Rhône montre une photo de sa femme noire pour se défendre d'être #raciste #législatives2022
Il s'explique ici ➡➡➡h [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles